APOCALYPSE selon Jean

La Bible et l'eschatologie chrétienne

Apocalypse et eschatologie

La sixième trompette

Livre de l'Apocalypse (9.12-13 ~ Traduit du grec) :

« Le premier malheur est passé,

voici venir encore deux malheurs après cela.

Le sixième ange sonna de la trompette. »

La sixième trompette

Comment comprendre cette phrase ... « Le premier malheur est passé ... » alors que se sont abattus successivement sur la terre les fléaux et catastrophes annoncés par les cinq premières trompettes ?

Tout ceci cumulé ne représente-t-il donc qu'un seul malheur ?

Et quels sont les deux malheurs qui restent à venir ?

L'annonce de trois "malheurs" était précédemment proclamée en Apocalypse 8.13 :

« Malheur ! Malheur ! Malheur aux habitants de la terre à cause des autres sonneries de trompettes car trois anges doivent encore sonner ! »

Etude après étude, nous avons pu constater :

- 1 - Que les quatre cavaliers des quatre premiers sceaux étaient à l'œuvre et que nous étions déjà au terme de l'ère du cinquième sceau.

- 2 - Que les phénomènes annoncés à partir du sixième sceau et jusqu'à la cinquième trompette, malgré leur puissance destructrice, avaient une portée limitée et qu'il pouvait s'agir d'avertissements.

Ce qui incite à supposer que tout ceci réuni ne formerait qu'un seul malheur au regard de l'ampleur de ce qui va suivre.

A moins que le seul "malheur" à prendre en considération jusqu'à présent soit ce qui s'annonce ainsi avec la cinquième trompette ...

« Alors je vis un astre tombant du ciel sur la terre et il lui fut donné la clé du puits de l'abîme. » (verset 1)

Les hypothèses se bousculent et nous donnent l'impression de piétiner dans cette exploration du Livre de l'Apocalypse ...

« Libère les quatre anges qui sont liés sur le grand fleuve de l’Euphrate. » (verset 14)

Ce qui est annoncé avec la sixième trompette devrait anéantir le tiers de l'humanité ... quand les quatre anges seront libérés :

« Le tiers des humains fut tué par ces trois fléaux : le feu, la fumée, et le soufre qui sortaient de leurs bouches. » (verset 18)

Mais la concordance avec la sixième coupe nous incite à croire que la sixième trompette ne trouvera son exécution que lors du déversement de la sixième coupe ... sur l'Euphrate :

« Le sixième versa sa coupe sur le grand fleuve, l'Euphrate, et son lit fut asséché pour préparer la voie aux rois qui viennent du soleil levant. » (Apocalypse 16.12)

Ces "rois" seront prêts pour la guerre ... pour le malheur de l'humanité.

Un verset semble nous indiquer où le conflit se déclenchera : « Ils se rassemblèrent dans le lieu que l'on appelle en hébreu : Harmaguédon. » (Apocalypse 16.16)

Harmaguédon ... ce mot est synonyme de destruction massive.

Les esprits s'agitent à ce sujet ... y compris le nôtre.

Et puis le Seigneur vient apaiser les cœurs, comme Il le fit avec Marthe en lui disant :

« Marthe, Marthe, tu te soucies et t'agites beaucoup. » (Evangile selon Luc 10.41)

Il n'apportera qu'une seule réponse à nos hypothèses comme à nos craintes :

« Une seule chose est nécessaire, et Marie a choisi la meilleure part, celle qui ne lui sera pas retirée. » (Evangile selon Luc 10.42)

Marie avait fait le bon choix : elle s'en remettait simplement à Jésus !

Retour en page d'accueil

Livre de l'Apocalypse

Traduit du grec : versets 9.1 à 9.21

1. Le cinquième ange sonna de la trompette. Alors je vis un astre tombant du ciel sur la terre et il lui fut donné la clé du puits de l'abîme.

2. Le puits de l'abîme fut ouvert et une fumée monta du puits, comme celle d'une grande fournaise. Le soleil comme l'air furent obscurcis par cette fumée.

3. Des sauterelles sortirent de cette fumée sur la terre. Il leur fut donné un pouvoir comparable à celui des scorpions de la terre.

4. Et il leur fut dit de ne pas nuire à l'herbe de la terre, à la verdure ou aux arbres mais seulement aux humains qui ne portent pas le sceau de Dieu sur le front.

5. Il leur fut demandé de ne pas les tuer, mais de les tourmenter pendant cinq mois, un tourment comparable à celui que cause un scorpion lorsqu'il pique un homme.

6. En ces jours-là, les humains chercheront la mort mais ne la trouveront pas. Ils voudront mourir et la mort les fuira.

7. Les sauterelles ressemblaient à des chevaux équipés pour la guerre. Sur leurs têtes, il y avait des couronnes semblables à de l'or et leurs visages ressemblaient à des faces humaines.

8. Leurs cheveux ressemblaient à des cheveux de femmes et leurs dents à celles des lions.

9. Elles semblaient être cuirassées de fer et le bruit de leurs ailes rappelait celui de chars à plusieurs chevaux qui montent au combat.

10. Leurs queues sont semblables à celles des scorpions avec des dards, et dans leurs queues réside le pouvoir de nuire aux humains pendant cinq mois.

11. Elles ont pour roi l'ange de l'abîme, dont le nom hébreu est Abaddon, et le nom grec Apollyon.

12. Le premier malheur est passé, voici venir encore deux malheurs après cela.

13. Le sixième ange sonna de la trompette. Et j’entendis une voix venant des cornes de l’autel d’or qui est devant Dieu.

14. Elle disait au sixième ange qui avait la trompette : Libère les quatre anges qui sont liés sur le grand fleuve de l’Euphrate.

15. Et les quatre anges qui s'étaient préparés pour l’heure, le jour, le mois et l’année, furent libérés afin de tuer le tiers des humains.

16. Le nombre des forces de cavalerie s'élevait à deux myriades de myriades. J’en entendis le nombre.

17. C'est ainsi que m'apparurent dans la vision les chevaux et leurs cavaliers, avec leurs cuirasses de feu, d’hyacinthe, et de soufre. Les têtes des chevaux étaient comme des têtes de lions et de leurs bouches sortait du feu, de la fumée, et du soufre.

18. Le tiers des humains fut tué par ces trois fléaux : le feu, la fumée, et le soufre qui sortaient de leurs bouches.

19. Car le pouvoir des chevaux réside dans leurs bouches et dans leurs queues. En effet, leurs queues étaient semblables à des serpents ayant des têtes par lesquelles ils peuvent nuire.

20. Le reste des humains, qui ne furent pas tués par ces fléaux, ne se repentirent pas des œuvres de leurs mains, ils ne cessèrent pas d'adorer les démons et les idoles d’or, d’argent, de bronze, de pierre et de bois, qui ne peuvent ni voir, ni entendre, ni marcher.

21. Ils ne se repentirent pas de leurs meurtres, ni de leurs sortilèges, ni de leur prostitution, ni de leurs vols.

Les cavaliers de l'Euphrate

Visiteurs du site