APOCALYPSE selon Jean

La Bible et l'eschatologie chrétienne

Apocalypse et eschatologie

Une foule innombrable

Livre de l'Apocalypse (7.9 ~ Traduit du grec) :

« Après cela je regardai, et je vis une foule innombrable,

que personne ne pouvait compter,

de toutes nations, tribus, peuples et langues. »

Une foule innombrable

Les douze tribus d'Israël comptent, dans cette vision, chacune douze mille personnes réparties sur la terre ... mais regroupées dans le ciel sous le regard bienveillant de Celui qui détient le sceau du Dieu vivant.

Dans le Livre de l'Apocalypse, ce dénombrement des justes parmi les douze tribus du peuple juif est directement inspiré des écritures de l'Ancien Testament.

Pour ce qui est du reste des nations, le dénombrement n'est pas précisé ... c'est « une foule innombrable », des millions, qui se tiennent devant le trône de l'Agneau.

Mais quand cela doit-il se produire ?

Car si l'on suit la chronologie du Livre de l'Apocalypse, au travers de l'ordre de présentation des évènements, il semble que nous ne sommes qu'au début de ceux-ci, juste après l'ouverture du sixième sceau.

Et pourtant, lorsqu'il est demandé ... « Ceux qui sont revêtus de robes blanches, qui sont-ils et d'où viennent-ils ? » (verset 13)

... la réponse laisse entendre que tout est terminé et que nous sommes déjà à la fin de la "grande épreuve", ou "grande tribulation", avec le rassemblement de tous les élus de Dieu :

« Ce sont eux qui viennent de la grande épreuve. Ils ont lavé leurs robes et les ont blanchies dans le sang de l'Agneau. » (verset 14)

Nous venons de faire un bond dans l'espace-temps qui nous a projetés à la fin de l'Apocalypse, car la Révélation échappe à notre approche terrestre du temps et de l'espace.

Le temps de Dieu n'est pas notre temps !

Tout comme les 144 000, « ceux qui sont revêtus de robes blanches » ont probablement été revêtus du sceau du Dieu vivant.

Tout comme les 144 000, cette « foule innombrable » a traversé tout ou partie de la "grande épreuve", chacun étant revêtu d'un sceau protecteur.

Dans quelles conditions cette "grande traversée" va-t-elle se dérouler ?

Les croyants vont-ils traverser la tribulation comme Noé traversa le Déluge ?

« Comme cela se produisit au temps de Noé, il en sera de même aux jours du Fils de l'homme.

On mangeait, on buvait, les hommes se mariaient, les femmes se mariaient, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche. Le déluge arriva et les fit tous périr. »

(Evangile selon Luc 17.26-27)

Tous ... sauf Noé et sa famille qui étaient revêtus du sceau du Dieu vivant !

Les conditions dans lesquelles les chrétiens vont traverser la "grande épreuve" ont fait l'objet de différentes opinions ... et de discussions animées sur l'enlèvement de l'Eglise.

Concernant cette « foule innombrable » qui va traverser la tribulation, naviguer dans les intempéries comme Noé et peut-être les survoler ... imaginons-là !

Elle vient « de toutes nations, tribus, peuples et langues », de tous les horizons de la terre.

Le peuple de Dieu est interracial !

Lorsque nous avons demandé au Seigneur un verset venant étayer ce sujet, Il nous a montré cet homme que Jésus rencontra un jour :

« Un homme atteint d'hydropisie se tenait devant Lui. » (Evangile selon Luc 14.2)

L'hydropisie est une accumulation de liquide dans les tissus de l'organisme ou dans une cavité du corps.

Une « foule innombrable » s'est accumulée depuis deux mille ans en formant le corps du Christ : c'est l'Eglise !

Retour en page d'accueil

Livre de l'Apocalypse

Traduit du grec : versets 7.1 à 7.17

1. Après cela, je vis quatre anges qui se tenaient aux quatre points cardinaux de la terre. Ils retenaient les quatre vents de la terre afin que nul vent ne souffle sur la terre, sur la mer, ni sur aucun arbre.

2. Et je vis un autre ange, qui montait du côté du soleil levant. Il tenait le sceau du Dieu vivant. Il s'adressa d’une voix forte aux quatre anges qui avaient le pouvoir de nuire à la terre et à la mer.

3. Il dit : Gardez-vous de nuire à la terre, à la mer, ou aux arbres, jusqu’à ce que nous ayons marqué d'un sceau le front des serviteurs de notre Dieu.

4. Et j’entendis le nombre de ceux qui étaient marqués du sceau : cent quarante-quatre mille étaient marqués du sceau, de toutes les tribus des fils d’Israël :

5. De la tribu de Juda, douze mille marqués du sceau ; de la tribu de Ruben, douze mille ; de la tribu de Gad, douze mille ;

6. de la tribu d’Aser, douze mille ; de la tribu de Nephthali, douze mille ; de la tribu de Manassé, douze mille ;

7. de la tribu de Siméon, douze mille ; de la tribu de Lévi, douze mille ; de la tribu d’Issacar, douze mille ;

8. de la tribu de Zabulon, douze mille ; de la tribu de Joseph, douze mille ; de la tribu de Benjamin, douze mille marqués du sceau.

9. Après cela je regardai, et je vis une foule innombrable, que personne ne pouvait compter, de toutes nations, tribus, peuples et langues. Ils se tenaient devant le trône et devant l’Agneau, revêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains.

10. Et ils proclamaient avec force : Le salut est à notre Dieu qui siège sur le trône et à l'Agneau.

11. Et tous les anges qui se tenaient autour du trône, des vieillards et des quatre animaux tombèrent face contre terre devant le trône pour adorer Dieu.

12. Ils disaient : Amen ! Louange, gloire, sagesse, action de grâce, honneur, puissance et force sont à notre Dieu pour les siècles des siècles. Amen !

13. Prenant la parole, un des vieillards me dit : Ceux qui sont revêtus de robes blanches, qui sont-ils et d'où viennent-ils ?

14. Je lui répondis : Mon Seigneur, tu le sais bien. Et il me dit : >Ce sont eux qui viennent de la grande épreuve. Ils ont lavé leurs robes et les ont blanchies dans le sang de l'Agneau.

15. C'est pourquoi ils sont devant le trône de Dieu, pour Lui rendre un culte jour et nuit dans le temple. Et Celui qui siège sur le trône les couvrira de Sa tente.

16. Ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, ni le soleil, ni aucune chaleur torride ne les brûleront.

17. Car l'Agneau qui est au milieu du trône sera leur berger. Il les conduira aux sources d'eaux vives, et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux.

Les robes blanches

Visiteurs du site