APOCALYPSE selon Jean

La Bible et l'eschatologie chrétienne

Apocalypse et eschatologie

La grande épreuve

Livre de l'Apocalypse (7.14 ~ Traduit du grec) :

« Ce sont eux qui viennent de la grande épreuve.

Ils ont lavé leurs robes

et les ont blanchies dans le sang de l'Agneau. »

La grande tribulation

Qu'est-ce que « la grande épreuve » ?

Le mot grec "thlipsis" apparaît une quarantaine de fois dans le Nouveau Testament. Il est traduit par épreuve, tribulation, affliction, tourment, détresse, souffrance, persécution, calamité.

En grec ancien, il exprime donc l'oppression que peut subir un individu ou un groupe d'individus.

Il est mentionné pour la dernière fois dans ce verset 7.14 de l'Apocalypse avec l'adjectif "grande" ce qui donne « grande épreuve » ou « grande tribulation ».

Dans la mesure où ce terme n'est plus employé par la suite dans le Livre de l'Apocalypse, nous pouvons en déduire qu'il s'agit de l'épreuve ou de la tribulation finale.

Jésus l'a évoquée en ces termes :

« Car en ces jours, il y aura une telle détresse qu'il n'y en a pas eu de semblable depuis le commencement de la création que Dieu fit jusqu'à maintenant. Et cela ne se reproduira plus. » (Evangile selon Marc 13.19)

Il s'agit donc bien d'une période de troubles sans précédent ... et terminale !

Dans la vision de Jean, la foule innombrable mentionnée au verset 9 ci-contre est rassemblée après cette grande épreuve.

De nombreux chrétiens s'inquiètent de savoir dans quelles conditions ils vont traverser cette période.

« Ne crains pas, crois seulement ! » (Evangile selon Marc 5.36)

Cette simple phrase de Jésus ne suffira pas à rassurer tout le monde.

Aussi, la théologie s'efforce de venir calmer les inquiétudes par différentes réponses.

La lecture du chapitre 7 du Livre de l'Apocalypse apporte une première réponse.

Les croyants, sauvés dans le Nom de Jésus, traverseront cette « grande épreuve » revêtus du sceau protecteur du Dieu vivant (verset 2) apposé sur le front des 144 000 Juifs (verset 4) mais aussi de la foule innombrable issue de toutes les nations (verset 9) puisque celle-ci a survécu à l'épreuve (verset 14).

Cette traversée de l'épreuve va-t-elle s'effectuer sur terre ... ou au ciel ?

C'est ici qu'intervient la thèse de l'enlèvement de l'Eglise.

« Car le Seigneur Lui-même, au signal donné, à la voix de l’archange et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel et les morts en Christ se relèveront d'abord.

Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons enlevés ensemble avec eux dans les nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs. Et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. » (1 Thessaloniciens 4.16-17)

Sur le fondement de cet enseignement de l'apôtre Paul, trois positions différentes sont avancées si l'on considère que l'enlèvement de l'Eglise aura lieu :

- avant la grande épreuve,

- pendant celle-ci,

- ou après celle-ci.

Dans la première hypothèse, seuls les 144 000 Juifs revêtus du sceau protecteur resteraient sur terre.

Mais pourquoi est-il écrit au verset 7.14 à propos de la foule innombrable des nations que « ce sont eux qui viennent de la grande épreuve » ?

Viennent-ils de connaître l'épreuve ... ou de s'en échapper ?

Pour quelles raisons les Juifs convertis au Christ devraient-ils la traverser sur terre et les autres au ciel ?

Il va nous falloir aller plus avant dans la découverte du Livre de l'Apocalypse pour élucider ce mystère.

Et lorsque nous avons demandé au Seigneur de nous apporter un premier éclaircissement sur ce point, Il nous a rappelé ce que le prophète Michée avait pu annoncer en son temps sur les perspectives à venir.

Le Seigneur invitait Son peuple à paître en toute tranquillité ...

« Mais la terre sera un lieu dévasté, à cause de ses habitants, pour le fruit de leurs actions. » (Michée 7.13)

Tel sera l'aboutissement de la « grande épreuve » !

Mais cette dévastation de la terre n'est-elle pas déjà le résultat de la destruction massive de notre environnement et des espèces vivantes ?

Retour en page d'accueil

Livre de l'Apocalypse

Traduit du grec : versets 7.1 à 7.17

1. Après cela, je vis quatre anges qui se tenaient aux quatre points cardinaux de la terre. Ils retenaient les quatre vents de la terre afin que nul vent ne souffle sur la terre, sur la mer, ni sur aucun arbre.

2. Et je vis un autre ange, qui montait du côté du soleil levant. Il tenait le sceau du Dieu vivant. Il s'adressa d’une voix forte aux quatre anges qui avaient le pouvoir de nuire à la terre et à la mer.

3. Il dit : Gardez-vous de nuire à la terre, à la mer, ou aux arbres, jusqu’à ce que nous ayons marqué d'un sceau le front des serviteurs de notre Dieu.

4. Et j’entendis le nombre de ceux qui étaient marqués du sceau : cent quarante-quatre mille étaient marqués du sceau, de toutes les tribus des fils d’Israël :

5. De la tribu de Juda, douze mille marqués du sceau ; de la tribu de Ruben, douze mille ; de la tribu de Gad, douze mille ;

6. de la tribu d’Aser, douze mille ; de la tribu de Nephthali, douze mille ; de la tribu de Manassé, douze mille ;

7. de la tribu de Siméon, douze mille ; de la tribu de Lévi, douze mille ; de la tribu d’Issacar, douze mille ;

8. de la tribu de Zabulon, douze mille ; de la tribu de Joseph, douze mille ; de la tribu de Benjamin, douze mille marqués du sceau.

9. Après cela je regardai, et je vis une foule innombrable, que personne ne pouvait compter, de toutes nations, tribus, peuples et langues. Ils se tenaient devant le trône et devant l’Agneau, revêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains.

10. Et ils proclamaient avec force : Le salut est à notre Dieu qui siège sur le trône et à l'Agneau.

11. Et tous les anges qui se tenaient autour du trône, des vieillards et des quatre animaux tombèrent face contre terre devant le trône pour adorer Dieu.

12. Ils disaient : Amen ! Louange, gloire, sagesse, action de grâce, honneur, puissance et force sont à notre Dieu pour les siècles des siècles. Amen !

13. Prenant la parole, un des vieillards me dit : Ceux qui sont revêtus de robes blanches, qui sont-ils et d'où viennent-ils ?

14. Je lui répondis : Mon Seigneur, tu le sais bien. Et il me dit : Ce sont eux qui viennent de la grande épreuve. Ils ont lavé leurs robes et les ont blanchies dans le sang de l'Agneau.

15. C'est pourquoi ils sont devant le trône de Dieu, pour Lui rendre un culte jour et nuit dans le temple. Et Celui qui siège sur le trône les couvrira de Sa tente.

16. Ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, ni le soleil, ni aucune chaleur torride ne les brûleront.

17. Car l'Agneau qui est au milieu du trône sera leur berger. Il les conduira aux sources d'eaux vives, et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux.

Des sources d'eaux vives

Visiteurs du site