APOCALYPSE selon Jean

La Bible et l'eschatologie chrétienne

Apocalypse et eschatologie

Apocalypse 7 : Une foule innombrable ...

Nouvelle traduction de la Bible

Chapitre sept de l'Apocalypse

1. Après cela, je vis quatre anges qui se tenaient aux quatre points cardinaux de la terre. Ils retenaient les quatre vents de la terre afin que nul vent ne souffle sur la terre, sur la mer, ni sur aucun arbre.

2. Et je vis un autre ange, qui montait du côté du soleil levant. Il tenait le sceau du Dieu vivant. Il s'adressa d’une voix forte aux quatre anges qui avaient le pouvoir de nuire à la terre et à la mer.

3. Il dit : Gardez-vous de nuire à la terre, à la mer, ou aux arbres, jusqu’à ce que nous ayons marqué d'un sceau le front des serviteurs de notre Dieu.

4. Et j’entendis le nombre de ceux qui étaient marqués du sceau : cent quarante-quatre mille étaient marqués du sceau, de toutes les tribus des fils d’Israël :

5. De la tribu de Juda, douze mille marqués du sceau ; de la tribu de Ruben, douze mille ; de la tribu de Gad, douze mille ;

6. de la tribu d’Aser, douze mille ; de la tribu de Nephthali, douze mille ; de la tribu de Manassé, douze mille ;

7. de la tribu de Siméon, douze mille ; de la tribu de Lévi, douze mille ; de la tribu d’Issacar, douze mille ;

8. de la tribu de Zabulon, douze mille ; de la tribu de Joseph, douze mille ; de la tribu de Benjamin, douze mille marqués du sceau.

9. Après cela je regardai, et je vis une foule innombrable, que personne ne pouvait compter, de toutes nations, tribus, peuples et langues. Ils se tenaient devant le trône et devant l’Agneau, revêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains.

10. Et ils proclamaient avec force : Le salut est à notre Dieu qui siège sur le trône et à l'Agneau.

11. Et tous les anges qui se tenaient autour du trône, des vieillards et des quatre animaux tombèrent face contre terre devant le trône pour adorer Dieu.

12. Ils disaient : Amen ! Louange, gloire, sagesse, action de grâce, honneur, puissance et force sont à notre Dieu pour les siècles des siècles. Amen !

13. Prenant la parole, un des vieillards me dit : Ceux qui sont revêtus de robes blanches, qui sont-ils et d'où viennent-ils ?

14. Je lui répondis : Mon Seigneur, tu le sais bien. Et il me dit : Ce sont eux qui viennent de la grande épreuve. Ils ont lavé leurs robes et les ont blanchies dans le sang de l'Agneau.

15. C'est pourquoi ils sont devant le trône de Dieu, pour Lui rendre un culte jour et nuit dans le temple. Et Celui qui siège sur le trône les couvrira de Sa tente.

16. Ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, ni le soleil, ni aucune chaleur torride ne les brûleront.

17. Car l'Agneau qui est au milieu du trône sera leur berger. Il les conduira aux sources d'eaux vives, et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux.

« Une foule innombrable ... »

Les six premiers sceaux ont été ouverts au chapitre précédent et ce chapitre sept marque un temps de pause qui nous accompagne dans les lieux célestes.

Ce sont d'abord "les quatre vents de la terre" retenus par des anges (premier verset) afin que soient mis à part ceux que le Seigneur se réserve de protéger.

De tout temps, Dieu est ainsi intervenu en faveur de ceux qui Lui sont restés fidèles ...

« Je me suis réservé sept mille hommes qui n'ont pas fléchi le genou devant Baal. » (Romains 11.4).

Cette protection des bien-aimés de Dieu doit se manifester par l'apposition du "sceau du Dieu vivant" sur leur front (versets 2 et 3).

Cette marque protectrice permettra d'identifier ceux qui sont au Seigneur et Lui rendent hommage.

A l'inverse, le Seigneur nous rappelle ce qu'il adviendra des esprits rebelles ...

« Si la famille d'Egypte ne monte pas, si elle ne vient pas, la pluie ne tombera pas sur elle ; elle sera frappée de la plaie dont l'Eternel frappera les nations. » (Zacharie 14.18)

Ils sont "cent quarante-quatre mille" pour représenter les tribus des fils d’Israël (verset 4).

Qu'ils soient douze mille de chaque tribu est peut être symbolique ... mais porteur d'une grande espérance : celle de la conversion en masse du peuple juif, qui reste à venir.

Aussi, le Seigneur nous invite à prier pour leur conversion dans le nom de Jésus Christ :

« Si vous me demandez quelque chose en mon nom, je le ferai. » (Evangile selon Jean 14.14)

Jean nous révèle ensuite la présence d'une « foule innombrable que personne ne pouvait compter, de toutes nations, tribus, peuples et langues. » (verset 9)

Les "cent quarante-quatre mille" sont les prémices issus du peuple d'Israël, annonciateurs de l'extension de la foi chrétienne à toutes les nations.

Pour illustrer ce propos, le Seigneur a comparé cette expansion à une maladie : l'hydropisie, qui est une accumulation dans les tissus d'un organisme vivant.

« Un homme atteint d'hydropisie se tenait devant Lui. » (Evangile selon Luc 14.2)

Revêtus de "robes blanches", les saints « se tenaient devant le trône et devant l’Agneau » (verset 9).

Pour étayer cette vision, le Seigneur a ciblé ce verset qui décrit l'Agneau de Dieu :

« Il est tout à la fois Sa gloire resplendissante et l'expression de Son être, portant l'univers par la puissance de Sa parole. Après avoir purifié des péchés, Il s'est assis à droite de la Majesté dans les lieux célestes. » (Hébreux 1.3)

Avec le verset 14, nous approchons de "la grande épreuve" ou « grande tribulation ».

Concernant la « foule innombrable », il est écrit : « Ce sont eux qui viennent de la grande épreuve » car le peuple de Dieu connaîtra la tribulation revêtu du "sceau protecteur du Dieu vivant".

« Mais la terre sera un lieu dévasté, à cause de ses habitants, pour le fruit de leurs actions. » (Michée 7.13)

Nous voici à la dernière étude portant sur ce chapitre qui évoque "des sources d'eaux vives" (verset 17).

A qui sont-elles destinées ? Le Seigneur nous répond en ces termes :

« Ceux qu'Il a prédestinés, Il les a aussi appelés. Et ceux qu'Il a appelés, Il les a aussi justifiés. Ceux qu'Il a justifiés, Il les a aussi glorifiés. » (Epître aux Romains 8.30)

Une réponse qu'Il nous avait déjà donnée à propos des saints de "l'Eglise de Philadelphie".

Préparons-nous donc, par ce processus de sanctification, afin de pouvoir nous approcher "des sources d'eaux de la vie éternelle".

... Retour à l'accueil ... APOCALYPSE 7 ... Apocalypse 8 ...

Visiteurs du site