APOCALYPSE selon Jean

La Bible et l'eschatologie chrétienne

Apocalypse et eschatologie

Avoir peur de Dieu

Livre de l'Apocalypse (6.15 ~ Traduit du grec) :

« Les rois de la terre et les grands, les chefs militaires,

les riches, les puissants, tout esclave comme homme libre,

se cachèrent dans les cavernes et les rochers des montagnes. »

Le jugement de Dieu

Faut-il avoir peur de Dieu ?

De nombreux passages de l'Ancien Testament, comme l'épisode du Déluge, sont de nature à susciter la crainte.

Dans le Nouveau Testament, le Livre de l'Apocalypse, à lui seul, annonce aussi des évènements terrifiants.

Pourtant, le croyant devrait demeurer dans la paix, la confiance, le respect envers le Seigneur ... mais pas la peur.

Lorsque nous lisons ce verset 6.15, nous avons l'impression que la panique est générale, que personne n'y échappe et que plus personne ne se maîtrise.

Où sont passés les chrétiens ... terrorisés comme les autres ?

On peut comprendre une première réaction d'effroi, mais celui qui aura lu et retenu les enseignements de la Bible, et notamment le Livre de l'Apocalypse, devrait se réjouir :

Enfin le jour du Seigneur est arrivé !

Ressaisissons-nous !

Après le désarroi, la Parole de Dieu, l'Esprit Saint vont nous saisir pour nous rappeler cette prophétie :

« Je ferai des prodiges dans le ciel et sur la terre, du sang, du feu et des colonnes de fumée.

Le soleil se changera en ténèbres et la lune en sang avant l'arrivée du jour de l'Eternel, de ce jour grand et terrible.

Alors toute personne qui fera appel au nom de l'Eternel sera sauvée ; il y aura des rescapés sur le mont Sion et à Jérusalem, comme l’a dit l'Eternel, et parmi les survivants que l'Eternel appellera. » (Joël 3.3-5)

Cette prophétie de Joël est citée dans le Livre des Actes des Apôtres lors de la première effusion de l'Esprit Saint sur les disciples :

« Ce sera dans les derniers jours, dit Dieu :

Je déverserai de mon Esprit sur toute chair et vos fils et vos filles prophétiseront. Vos jeunes gens auront des visions et vos vieillards auront des songes.

Et même sur mes serviteurs et mes servantes, en ces jours-là je déverserai de mon Esprit et ils prophétiseront.

Je ferai des prodiges en haut dans le ciel et des signes en bas sur terre, du sang, du feu et des nuées de fumée.

Le soleil sera changé en ténèbre et la lune en sang avant que vienne le jour du Seigneur, grand et glorieux.

Alors quinconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. » (Actes 2.17-21)

Les derniers jours, ou temps de la fin, ont commencé il y a près de 2000 ans !

Le début de la prophétie de Joël s'est accompli avec le déversement de l'Esprit, les visions et nouvelles prophéties comme celles de Jean de Patmos.

La suite de la prophétie de Joël correspond aux évènements annoncés à partir du sixième sceau et tout ce qui va s'ensuivre.

La prophétie sera pleinement accomplie, pour ceux qui ont la foi, en invoquant le Nom du Seigneur.

Quant aux autres, incapables de se repentir, leur seule issue est celle-ci :

« Et ils disaient aux montagnes et aux rochers :

Tombez sur nous et cachez-nous du regard de Celui qui est assis sur le trône et de la colère de l'Agneau.

Car il est venu le grand jour de leur colère, et qui pourrait subsister ? » (versets 16 et 17)

Ils n'ont pas compris que le temps du salut touche à sa fin, qu'ils peuvent encore invoquer le Nom du Sauveur, car leur manque de foi les aveugle et les expose à la colère divine.

Croient-ils avoir trouvé une issue de secours en se cachant ?

Non, ils s'enferment dans une impasse !

Ainsi, beaucoup seront dans l'incompréhension ... mais certains pourront chercher à comprendre.

Le Seigneur nous rappelle que, lorsque le roi de Babylone souhaita comprendre le rêve qu'il avait fait, on alla chercher Daniel :

« J'ai trouvé parmi les exilés de Juda un homme qui fera connaître l'explication au roi. » (Daniel 2.25)

La parole prophétique a été mise à notre disposition avec la Bible pour nous aider à surmonter l'incompréhension.

Avoir peur de Dieu n'est pas la bonne solution ... la meilleure solution c'est d'ouvrir sa Bible et de prier Dieu afin qu'il nous éclaire ...

Retour en page d'accueil

Livre de l'Apocalypse

Traduit du grec : versets 6.1 à 6.17

1. Alors je vis l'Agneau ouvrir un des sept sceaux et j'entendis l'un des quatre animaux qui disait d'une voix de tonnerre : Viens !

2. Puis je vis surgir un cheval blanc. Celui qui le montait avait un arc. Une couronne lui fut donnée. Il partit en vainqueur et pour vaincre.

3. Quand Il ouvrit le deuxième sceau, j'entendis le second animal qui disait : Viens !

4. Un autre cheval sortit : rouge feu. Il fut donné à celui qui le montait de ravir la paix sur terre afin que tous s'entretuent et il reçut une grande épée.

5. Quand Il ouvrit le troisième sceau, j'entendis le troisième animal qui disait : Viens ! Alors je vis venir un cheval noir, et celui qui le montait tenait une balance dans sa main.

6. Et j'entendis comme une voix au milieu des quatre animaux qui disait : Une mesure de blé pour un denier, et trois mesures d'orge pour un denier. Mais ne cause aucun dommage à l'huile et au vin.

7. Quand Il ouvrit le quatrième sceau, j'entendis le quatrième animal qui disait : Viens !

8. Alors je vis venir un cheval verdâtre, et celui qui le montait se nommait "la mort". L'Hadès suivait derrière. Il leur fut donné le pouvoir, sur le quart de la terre, de tuer par l'épée, la famine, la mort et les fauves de la terre.

9. Quand Il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l'autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la parole de Dieu et à cause du témoignage qu'ils avaient livré.

10. Ils criaient à très haute voix : Jusques à quand, Maître saint et véritable, tarderas-Tu à juger et à venger notre sang sur les habitants de la terre ?

11. Alors il leur fut donné à chacun une robe blanche, et il leur fut dit de se tenir au repos encore un peu de temps, jusqu'à ce qu'ils soient au complet avec leurs compagnons d'œuvres et leurs frères qui doivent être tués comme eux.

12. Et quand Il ouvrit le sixième sceau, j'assistai à un puissant séisme. Le soleil devint noir comme un sac de crin et la lune entière se teinta de sang.

13. Les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme les fruits verts qui tombent d'un figuier secoué par grand vent.

14. Et le ciel se retira comme un livre qui s'enroule. Toutes les montagnes et les îles furent déplacées de leur assise.

15. Les rois de la terre et les grands, les chefs militaires, les riches, les puissants, tout esclave comme homme libre, se cachèrent dans les cavernes et les rochers des montagnes.

16. Et ils disaient aux montagnes et aux rochers : Tombez sur nous et cachez-nous du regard de Celui qui est assis sur le trône et de la colère de l'Agneau.

17. Car il est venu le grand jour de leur colère, et qui pourrait subsister ?

Chapitre sept

Visiteurs du site