APOCALYPSE selon Jean

La Bible et l'eschatologie chrétienne

Apocalypse et eschatologie

Le lion de la tribu de Juda

Livre de l'Apocalypse (5.5 ~ Traduit du grec) :

« Ne pleure pas, voici le lion de la tribu de Juda,

le rejeton de David,

Il a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux. »

Le lion de la tribu de Juda

Il n'est pas facile de comprendre certaines expressions figurant dans le Nouveau Testament sans avoir une bonne connaissance de l'Ancien Testament.

C'est le cas de celle-ci ... : « le lion de la tribu de Juda ».

Jacob a eu douze fils dont sont issus les douze tribus qui se partageront la Terre promise au temps de Josué.

Le lion est devenu l'emblème de la tribu de Juda du fait de la bénédiction toute particulière que Jacob donna à son fils : Juda.

« Juda est un jeune lion. Tu reviens du carnage, mon fils ! Il plie les genoux, il se couche comme un lion, comme une lionne : qui le fera se lever ? » (Genèse 49.9)

Cette bénédiction est une synthèse de l'histoire du judaïsme.

Comme un lion, le peuple israélite a dû se battre, il a souvent plié les genoux et il a fallu qu'il se couche devant tant d'envahisseurs qui ont occupé son territoire : Israël.

Mais « Qui le fera se lever ? »

La suite de la bénédiction nous annonce ce qui devait advenir du judaïsme :

« Le sceptre ne s'éloignera pas de Juda, ni le bâton souverain d'entre ses pieds, jusqu'à ce que vienne le Shilo et que les peuples lui obéissent. » (Genèse 49.10)

Le royaume de Juda a hérité de la souveraineté, traversé des périodes troubles, tout en devant s'incliner jusqu'à l'occupation romaine.

Alors fut révélé ce personnage énigmatique, "le Shilo", qui n'est mentionné qu'une seule fois dans la Bible, et qui signifie : "Celui à qui appartient".

Et ce qui doit appartenir au "Shilo" ... c'est le sceptre !

Il s'agit donc du Messie.

Le "Shilo" annonce Jésus, rejeton de David par sa généalogie humaine, Celui auquel revient le sceptre afin « que les peuples lui obéissent ».

Pourquoi Jésus est-il « le rejeton de David » ?

Il faut encore se référer à l'Ancien Testament pour comprendre cette formule.

Le prophète Esaïe annonçait ... « Puis un rameau sortira du tronc d'Isaï, et un rejeton naîtra de ses racines. » (Ésaïe 11.1)

Isaï était le père de David, le rejeton est donc issu de la descendance de David. Le prophète Ésaïe continuait comme suit ...

« L'Esprit de l'Eternel reposera sur lui : Esprit de sagesse et d'intelligence, Esprit de conseil et de force, Esprit de connaissance et de crainte de l'Eternel. » (Ésaïe 11.2)

Qui, sinon Celui qui dispose de l'Esprit de l'Eternel, pourrait ouvrir le livre et ses sept sceaux ?

Qui sinon Celui qui « a vaincu » : Jésus !

Jésus a vaincu le diable en surmontant la tentation au cours de Sa vie terrestre.

Quand il Lui fut proposé de s'incliner devant le diable, Jésus répondit :

« Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et à lui seul tu rendras un culte. »

(Evangile selon Luc 4.8)

Il nous a montré la voie à suivre pour être vainqueur face aux épreuves.

Retour en page d'accueil

Livre de l'Apocalypse

Traduit du grec : versets 5.1 à 5.14

1. Alors je vis, sur la droite de Celui qui était assis sur le trône, un livre écrit au recto et au verso, scellé de sept sceaux.

2. Et je vis un ange puissant qui proclamait à forte voix : Qui est digne d’ouvrir le livre, et d’en rompre les sceaux ?

3. Et personne dans le ciel, ni sur la terre, ni sous la terre, ne pouvait ouvrir le livre, ni le regarder.

4. Et je pleurais abondamment parce que personne n'était trouvé digne d’ouvrir le livre, ni de le regarder.

5. Et l’un des vieillards me dit : Ne pleure pas, voici le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, Il a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux.

6. Et je vis, au milieu du trône et des quatre animaux, au milieu des vieillards, un Agneau qui se dressait, comme immolé. Il avait sept cornes et sept yeux, ce sont les sept Esprits de Dieu envoyés sur toute la terre.

7. Il vint, et Il prit le livre à droite de Celui qui était assis sur le trône.

8. Quand Il prit le livre, les quatre animaux et les vingt-quatre vieillards se prosternèrent devant l’Agneau. Chacun tenait une cithare et des coupes d’or remplies de parfums : ce sont les prières des saints.

9. Ils chantaient un cantique nouveau en disant : Tu es digne de prendre le livre et d'en rompre les sceaux, car Tu as été immolé et Tu as racheté pour Dieu, par ton sang, toute tribu de toute langue, tout peuple et toute nation.

10. Et tu en as fait, pour notre Dieu, un royaume et des prêtres qui règneront sur la terre.

11. Je vis et j'entendis la voix d'une multitude d'anges entourant le trône, les animaux et les vieillards. Leur nombre : des myriades de myriades et des milliers de milliers.

12. Ils disaient d'une voix forte : Il est digne, l'Agneau immolé, de recevoir puissance, richesse, sagesse, force, honneur, gloire et louange.

13. Et j'entendis toute créature au ciel, sur terre, sous terre et sur mer, et tous ceux qui s'y trouvent qui proclamaient : A Celui qui est assis sur le trône, et à l'Agneau, louange, honneur, gloire et puissance pour les siècles des siècles.

14. Et les quatre animaux disaient : Amen ! Puis les vieillards se prosternèrent pour l'adoration.

L'Agneau immolé

Visiteurs du site