APOCALYPSE selon Jean

La Bible et l'eschatologie chrétienne

Apocalypse et eschatologie

Apocalypse 5 : Un livre scellé.

Nouvelle traduction de la Bible

Chapitre cinq de l'Apocalypse

1. Alors je vis, sur la droite de Celui qui était assis sur le trône, un livre écrit au recto et au verso, scellé de sept sceaux.

2. Et je vis un ange puissant qui proclamait à forte voix : Qui est digne d’ouvrir le livre, et d’en rompre les sceaux ?

3. Et personne dans le ciel, ni sur la terre, ni sous la terre, ne pouvait ouvrir le livre, ni le regarder.

4. Et je pleurais abondamment parce que personne n'était trouvé digne d’ouvrir le livre, ni de le regarder.

5. Et l’un des vieillards me dit : Ne pleure pas, voici le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, Il a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux.

6. Et je vis, au milieu du trône et des quatre animaux, au milieu des vieillards, un Agneau qui se dressait, comme immolé. Il avait sept cornes et sept yeux, ce sont les sept Esprits de Dieu envoyés sur toute la terre.

7. Il vint, et Il prit le livre à droite de Celui qui était assis sur le trône.

8. Quand Il prit le livre, les quatre animaux et les vingt-quatre vieillards se prosternèrent devant l’Agneau. Chacun tenait une cithare et des coupes d’or remplies de parfums : ce sont les prières des saints.

9. Ils chantaient un cantique nouveau en disant : Tu es digne de prendre le livre et d'en rompre les sceaux, car Tu as été immolé et Tu as racheté pour Dieu, par ton sang, toute tribu de toute langue, tout peuple et toute nation.

10. Et tu en as fait, pour notre Dieu, un royaume et des prêtres qui règneront sur la terre.

11. Je vis et j'entendis la voix d'une multitude d'anges entourant le trône, les animaux et les vieillards. Leur nombre : des myriades de myriades et des milliers de milliers.

12. Ils disaient d'une voix forte : Il est digne, l'Agneau immolé, de recevoir puissance, richesse, sagesse, force, honneur, gloire et louange.

13. Et j'entendis toute créature au ciel, sur terre, sous terre et sur mer, et tous ceux qui s'y trouvent qui proclamaient : A Celui qui est assis sur le trône, et à l'Agneau, louange, honneur, gloire et puissance pour les siècles des siècles.

14. Et les quatre animaux disaient : Amen ! Puis les vieillards se prosternèrent pour l'adoration.

« Un livre scellé ... »

L'étude du "chapitre 5" s'ouvre sur un "livre scellé de sept sceaux" au sujet duquel le Seigneur nous dit d'abord : « Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le Royaume de leur Père. » (Evangile selon Matthieu 13.43)

Un verset qui annonce ce que sera la Révélation du Livre et son accomplissement ... car, autrefois, le Seigneur a considéré que cette Révélation devait être scellée ...

« Toi, Daniel, tiens secrètes ces paroles, et scelle le livre jusqu'au temps de la fin. Plusieurs alors le liront, et la connaissance augmentera. » (Daniel 12.4)

L'étude suivante porte sur "le lion de la tribu de Juda", c'est-à-dire Jésus. Lui seul est habilité à ouvrir le Livre scellé (verset 5) car Il a vaincu Satan en lui répondant :

« Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et à lui seul tu rendras un culte. » (Evangile selon Luc 4.8)

Après cela ... « Jésus s'en retourna en Galilée avec la puissance de l'Esprit ... » (Luc 4.14)

C'est cette puissance de l'Esprit qui Lui permet d'ouvrir le Livre saint qui est scellé.

Car grâce à "l'Agneau immolé" (verset 6), « le fléau est renversé » !

Tel est le message que le Seigneur nous donne au travers d'un simple mot : « Ararat » (Genèse 8.4). Car le nom de cette montagne où Noé constata la fin du Déluge signifie : « le fléau est renversé ».

Or qui, sinon Jésus, a pu mettre un terme par Son sacrifice aux malédictions qui pèsent sur la terre depuis l'aube de l'humanité ?

Alors un "cantique nouveau" s'élève dans les cieux (verset 9). Un chant nouveau qui vient en écho de ceux qui étaient entonnés par le passé dans le cadre des louanges que l'on retrouve dans le Livre des Psaumes. Le Seigneur nous a montré celui-ci :

« Que la grâce de l’Éternel, notre Dieu, soit sur nous ! Affermis l’ouvrage de nos mains, Oui, affermis l’ouvrage de nos mains ! » (Psaume 90.17)

Un chant qui nous invite à entretenir notre foi, nos œuvres, afin de nous préparer au mieux à chanter avec tous les saints.

Lorsque nous sommes passés à l'étude du verset 10 intitulée "un royaume et des prêtres", le verset reçu en retour de la part du Seigneur était assez surprenant ...

« Aussitôt, elle rentra en hâte auprès du roi et demanda : Je veux que tu me donnes tout de suite, sur un plat, la tête de Jean le baptiste. » (Evangile selon Marc 6.25)

... car les prêtres du Royaume de Dieu seront des "sacrificateurs" spirituels, qui n'ont de toute évidence rien à voir avec les criminels de ce monde !

Avec le verset 11 nous voyons poindre "une multitude d'anges" et le Seigneur nous dit :

« Ayez du sel en vous-mêmes et soyez en paix les uns avec les autres. » (Marc 9.50).

Le sel du Seigneur, c'est l'Amour qui nous lie afin d'être en paix comme les anges de Dieu.

La dernière étude porte sur le verset 12. C'est de nouveau une "louange à l'Agneau immolé".

Ce verset rappelle un précédent, Apocalypse 4.11, où il était écrit : « Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu, de recevoir la gloire, l’honneur et la puissance, parce que Tu as créé toutes choses. ».

Et puisque le Seigneur a « créé toutes choses », Il nous a simplement rappelé le premier verset du Livre de la Genèse : « Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. »

... Retour à l'accueil ... APOCALYPSE 5 ... Apocalypse 6 ...

Visiteurs du site