APOCALYPSE selon Jean

La Bible et l'eschatologie chrétienne

Apocalypse et eschatologie

Ravi en Esprit ...

Livre de l'Apocalypse (4.2 ~ Traduit du grec) :

« Aussitôt, je fus en Esprit. »

La réalité virtuelle

Comment comprendre ce que Jean a pu vivre quand il dit :

« Aussitôt, je fus en Esprit. »

Les traductions restituent ce passage en s'efforçant de le rendre plus explicite et ajoutent un verbe qui ne figure pas dans le texte grec.

Nous obtenons ainsi "ravi en Esprit" ou "saisi par l'Esprit" ce qui donne l'impression d'une sorte d'enlèvement de Jean par l'Esprit Saint.

Mais Jean est-il "ravi" ou "saisi" à l'extérieur de lui-même ?

N'est-il pas plutôt immergé dans l'Esprit Saint qui peut brûler en chacun d'entre nous ?

Jean le Baptiste déclarait à propos de Jésus :

« Lui vous baptisera dans l'Esprit Saint et le feu. » (Evangile selon Luc 3.16)

"Baptiser" vient d'un mot grec dont le sens initial est "immerger".

Pour être immergé dans l'Esprit Saint il faut que notre esprit soit détaché du corps pour entrer dans une sorte de "réalité virtuelle".

La technologie moderne informatique permet d'imaginer ce que Jean a pu vivre en franchissant, en Esprit, la porte du ciel !

Pourtant la Bible, par les messages allégoriques qui nous sont délivrés, va bien au-delà d'une "réalité virtuelle".

Encore faut-il se libérer l'esprit de l'espace matériel où nous vivons pour saisir le sens de ces allégories.

Lorsque le Seigneur dit notamment ...

« Moi, je suis le pain vivant descendu du ciel. Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement. Et le pain que je donnerai, c'est ma chair, pour que le monde vive. » (Evangile selon Jean 6.51)

... beaucoup parmi ceux qui L'écoutaient se révélèrent dans l'incapacité de comprendre ce message et s'interrogeaient :

« Comment celui-ci peut-il nous donner sa chair à manger ? » (Jean 6.52)

Comment comprendre cette allégorie si l'on ne réalise pas que le « pain vivant descendu du ciel », élément concret en apparence, c'est Jésus, qui allait donner Sa chair en sacrifice « pour que le monde vive » ?

Le pain de la Cène partagé pendant le culte chrétien dans les églises symbolise le corps de Jésus.

Cet élément matériel ne nous permettra pas pour autant d'être « en Esprit ».

Car c'est l'onction résultant de l'immersion dans l'Esprit, du baptême dans l'Esprit Saint, qui peut permettre de se délivrer de ce monde charnel.

Si tel est votre cas, préparez-vous à franchir la porte du ciel et à découvrir ...

... les merveilles de la gloire de Dieu.

Retour en page d'accueil

Livre de l'Apocalypse

Traduit du grec : versets 4.1 à 4.11

1. Après cela je vis une porte qui était ouverte dans le ciel. La première voix, que j’avais entendue me parler comme un son de trompette, dit : Monte ici, et je te montrerai ce qui doit arriver ensuite.

2. Aussitôt, je fus en Esprit. Et voici, un trône était là, dans le ciel, et sur ce trône quelqu’un était assis.

3. Celui qui était assis avait l’aspect d’une pierre de jaspe et de sardoine, et le trône, aux reflets d'émeraude, était auréolé d’un arc-en-ciel.

4. Autour du trône, vingt-quatre trônes, et sur ces trônes vingt-quatre vieillards assis, revêtus de blanc, avec des couronnes d’or sur leurs têtes.

5. Du trône sortent des éclairs, des voix et des tonnerres. Devant le trône brûlent sept lampes ardentes, ce sont les sept Esprits de Dieu.

6. Devant le trône, c'est comme une mer de verre, semblable à du cristal. Au milieu du trône et autour du trône, il y a quatre animaux couverts d’yeux devant et derrière.

7. Le premier animal ressemble à un lion, le deuxième ressemble à un jeune taureau, le troisième animal a comme une face humaine, et le quatrième animal ressemble à un aigle en vol.

8. Les quatre animaux, chacun d'entre eux ayant six ailes, sont couverts d’yeux tout autour et au dedans. Ils n'ont aucun repos, ils disent jour et nuit : « Saint, saint, saint, le Seigneur, le Dieu Tout-Puissant », Celui qui était, qui est, et qui vient !

9. Et chaque fois que les animaux rendront gloire, honneur et action de grâces à Celui qui est assis sur le trône, au Vivant pour les siècles des siècles,

10. les vingt-quatre vieillards s'inclineront devant Celui qui est assis sur le trône. Ils se prosterneront devant le Vivant pour les siècles des siècles, et ils jetteront leurs couronnes devant le trône en disant :

11. Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu, de recevoir la gloire, l’honneur et la puissance, parce que Tu as créé toutes choses. C’est par Ta volonté qu’elles existent et qu’elles furent créées.

La gloire de Dieu

Visiteurs du site