APOCALYPSE et ESCHATOLOGIE


Respect et intégrité

Livre de l'Apocalypse (22.19 ~ Traduit du grec) :

« Si quelqu’un retranche des paroles à ce livre prophétique,

Dieu retranchera sa part de l’arbre de la vie

et de la cité sainte qui sont décrits dans ce livre. »

Respect et intégrité

Peut-on censurer la Bible en supprimant des passages qui ne nous conviendraient pas ?

S'ils ne nous plaisent pas, nous pouvons nous dispenser de les commenter ... partant du principe que nous ne les avons peut-être pas compris.

En ce cas, ce n'est pas la Bible qui est dans l'erreur mais le lecteur qui est dans la confusion.

A l'inverse, sans supprimer un passage qui nous semble peu clair, nous pourrions être tentés d'insérer des mots dans la traduction pour l'améliorer ... et ainsi en changer le sens.

Mais « si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre. » (verset 18)

Donc, ni adjonction, ni suppression, la Parole de Dieu doit être livrée en l'état où elle fut révélée aux prophètes et aux saints qui l'ont rédigée.

« Quant au Temple de l’Éternel, libations et offrandes lui font défaut ; les prêtres qui font le service de l’Éternel, sont dans le deuil. » (Joël 1.9)

Ce verset de l'Ancien Testament vient nous rappeler que les actes réalisés dans le cadre de la foi doivent être pleinement accomplis, sans que rien ne manque.

Tout comme les libations et offrandes ne devaient pas être retranchées du rituel pratiqué dans le Temple, aucune parole ne doit être retranchée d'un livre prophétique.

Restituer la Parole de Dieu dans son intégrité, c'est une question de respect envers Dieu.

Qui serions-nous pour nous permettre de l'altérer par des suppressions ou des adjonctions ?

Les traducteurs des textes originaux, partant de l'hébreu, de l'araméen, ou du grec, encourent le risque, même s'ils sont de bonne foi, de se laisser influencer par leur propre subjectivité.

Or celle-ci est le fruit de notre "grille de lecture" et de nos interprétations.

Il faut donc recommander la lecture et la mise en parallèle de plusieurs traductions afin d'obtenir une compréhension qui soit la plus proche de la vérité.

Si l'erreur commise de bonne foi dans une traduction peut être gênante, mais non blâmable, il n'en est pas de même d'éventuelles traductions qui, de tout temps, ont pu volontairement être mal inspirées et porter ainsi préjudice à la Parole de Dieu.

Les traducteurs mal intentionnés, falsificateurs, devront rendre des comptes à qui de droit !

« Voici, Je viens bientôt, et Ma rétribution est avec Moi, pour rendre à chacun selon son œuvre. » (verset 12)

Jésus vient bientôt ... mais depuis longtemps Il est auprès de ceux qui croient pour les accompagner dans la foi.

Certes, Il ne chemine pas physiquement à nos côtés pour nous expliquer les Ecritures comme Il le fit avec les deux disciples sur le chemin d'Emmaüs.

Après Son départ, ils ont compris ...

« Notre cœur ne brûlait-il pas en nous quand il nous parlait sur la route, lorsqu'il nous expliquait les Ecritures ? » (Evangile selon Luc 24.32)

Bientôt, Jésus sera de nouveau physiquement présent pour nous permettre de comprendre ce qui était resté confus.

Soyons prêts !

Retour en page d'accueil

Livre de l'Apocalypse

Traduit du grec : versets 22.1 à 22.21

1. Il me montra le fleuve d'eau de la vie, clair comme du cristal, qui sort du trône de Dieu et de l'Agneau.

2. Au milieu de la place de la cité, et de chaque côté du fleuve, un arbre de vie fructifie douze fois par an, chaque mois il donne son fruit et son feuillage sert à la guérison des nations.

3. Il n'y aura plus de malédiction. Le trône de Dieu et de l'Agneau sera dans la cité et Ses esclaves Lui rendront un culte.

4. Et ils verront Son visage et Son nom sur leurs fronts.

5. Il n'y aura plus de nuit et personne n'aura besoin de la lumière du chandelier ni de celle du soleil parce que le Seigneur Dieu rayonnera sur eux et ils règneront aux siècles des siècles.

6. Puis il me dit : Ces paroles sont dignes de foi et véridiques. Le Seigneur, le Dieu qui inspire les prophètes, a envoyé Son ange pour montrer à Ses esclaves ce qui doit bientôt arriver.

7. Voici, Je viens bientôt. Heureux celui qui garde les paroles prophétiques de ce livre !

8. Moi, Jean, j'ai entendu et vu cela. Quand je l'entendis et que je le vis, je tombai pour me prosterner aux pieds de l'ange qui me montrait cela.

9. Il me dit : Garde-toi de le faire ! Je suis un esclave comme toi, tes frères, les prophètes et ceux qui gardent les paroles de ce livre. Prosterne-toi devant Dieu !

10. Puis il me dit : Ne scelle pas les paroles prophétiques de ce livre. Car le temps est proche.

11. Que celui qui est injuste demeure injuste, et que celui qui est souillé se souille encore. Que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore.

12. Voici, Je viens bientôt, et Ma rétribution est avec Moi, pour rendre à chacun selon son œuvre.

13. Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin.

14. Heureux ceux qui lavent leurs robes. Ils auront droit à l’arbre de vie, et d’entrer par les portes dans la cité.

15. Dehors les chiens, les magiciens, les prostitués, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge !

16. Moi, Jésus, je vous ai envoyé mon ange pour en témoigner dans les Eglises. Moi, Je suis le rejeton et la postérité de David, l’étoile brillante du matin.

17. L’Esprit et la fiancée disent : Viens ! Que celui qui entend dise : Viens ! Que celui qui a soif vienne, que celui qui le veut prenne de l’eau de la vie, gratuitement.

18. Je l'atteste à quiconque entend les paroles prophétiques de ce livre : si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre.

19. Si quelqu’un retranche des paroles à ce livre prophétique, Dieu retranchera sa part de l’arbre de la vie et de la cité sainte qui sont décrits dans ce livre.

20. Celui qui atteste ces choses dit : Oui, Je viens bientôt. Amen ! Viens, Seigneur Jésus !

21. Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec tous !

Maranatha !

Visiteurs du site