APOCALYPSE et ESCHATOLOGIE


Le dernier combat

Livre de l'Apocalypse (20.9 ~ Traduit du grec) :

« Ils envahirent la terre entière et encerclèrent

le camp des saints et la cité bien-aimée.

Un feu descendit du ciel et les dévora. »

Un feu descendit du ciel et les dévora

« Et je vous rassemblerai, et je soufflerai contre vous le feu de ma colère, et vous serez fondus au milieu de Jérusalem. » (Ezéchiel 22.21)

Quand le prophète brandissait cette menace au Nom du Seigneur, c'était pour dénoncer toutes sortes de dérives parmi le peuple d'Israël, notamment ...

« Ses sacrificateurs violent ma loi et profanent mes sanctuaires, ils ne distinguent pas ce qui est saint de ce qui est profane, ils ne font pas connaître la différence entre ce qui est impur et ce qui est pur, ils détournent les yeux de mes sabbats, et je suis profané au milieu d'eux. » (Ezéchiel 22.26)

Le peuple Juif a connu bien des tourments ... mais le feu du ciel n'est pas descendu sur Jérusalem !

La prophétie était allégorique, tout en annonçant ce qui arriverait un jour aux ennemis du peuple de Dieu.

Car ce feu ne tombera pas sur Jérusalem, « la cité bien-aimée » encerclée par les forces de Satan ... mais sur les agresseurs.

Ceux-ci vont être anéantis, sauf le Diable qui, du fait de son statut d'ange déchu, est immortel tout comme ses deux complices : la bête et le faux prophète.

« Et le diable qui les avait séduits fut jeté dans l'étang de feu et de soufre, où se trouve déjà la bête et le faux prophète, et ils seront tourmentés jour et nuit aux siècles des siècles. » (verset 10)

Quant à ceux qui les ont suivis, séduits et abusés par le Diable, ils vont rejoindre tous ceux qui furent tués lors du combat d'Harmaguédon mille années auparavant.

Et comme nous l'avions souligné lors de la défaite de la bête, tous ressusciteront avec le reste de l'humanité et seront jugés « en fonction de leurs œuvres. » (verset 12)

« Gog et Magog », descendants de Japhet (Genèse 10.2), symbolisent l'ensemble des nations qui par le passé étaient hostiles au peuple de Dieu.

La sanction annoncée par le prophète, et qui n'est pas tombée sur Jérusalem, s'abattra par contre sur les nations aux ordres de Satan ...

« J'enverrai le feu sur Magog et sur ceux qui habitent en toute sécurité les îles. Ils reconnaîtront alors que je suis l'Eternel. » (Ezéchiel 39.6)

Retour en page d'accueil

Livre de l'Apocalypse

Traduit du grec : versets 20.1 à 20.15

1. Puis je vis un ange qui descendait du ciel avec la clef de l’abîme et une grande chaîne dans sa main.

2. Il s'empara du dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et le lia pour mille ans.

3. Il le jeta dans l’abîme, qu'il ferma et scella sur lui, afin qu’il ne séduise plus les nations, jusqu’au terme des mille ans. Après cela, il faut qu’il soit délié pour un peu de temps.

4. Et je vis des trônes. Ceux qui reçurent le pouvoir de juger y siégèrent : les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et de la parole de Dieu, de ceux qui ne s'étaient pas prosternés devant la bête ou son image et n’avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main. Ils revinrent à la vie pour régner mille ans avec le Christ.

5. Les autres morts ne revinrent pas à la vie avant le terme des mille ans. C’est la première résurrection.

6. Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n’a pas d'emprise sur eux, mais ils seront prêtres de Dieu et du Christ, et règneront avec Lui pendant mille ans.

7. Quand les mille ans seront achevés, Satan sera délivré de sa prison.

8. Il sortira pour séduire les nations aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, et les rassembler pour la guerre, aussi nombreux que le sable de la mer.

9. Ils envahirent la terre entière et encerclèrent le camp des saints et la cité bien-aimée. Un feu descendit du ciel et les dévora.

10. Et le diable qui les avait séduits fut jeté dans l'étang de feu et de soufre, où se trouve déjà la bête et le faux prophète, et ils seront tourmentés jour et nuit aux siècles des siècles.

11. Alors je vis un grand trône blanc et Celui qui y siégeait. La terre et le ciel s'enfuirent loin de Lui et on ne les retrouva plus.

12. Je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Un autre livre fut ouvert, celui de la vie. Les morts furent jugés, selon ce qui était écrit dans les livres, en fonction de leurs œuvres.

13. La mer rendit ses morts, la mort et l'Hadès rendirent leurs morts, et chacun fut jugé selon ses œuvres.

14. Puis la mort et l'Hadès furent jetés dans l'étang de feu. Voici la seconde mort : l'étang de feu !

15. Et quiconque ne fut pas trouvé inscrit dans le livre de vie fut jeté dans l'étang de feu.

La seconde résurrection

Visiteurs du site