APOCALYPSE et ESCHATOLOGIE


Le retour de la bête

Livre de l'Apocalypse (17.8 ~ Traduit du grec) :

« Les habitants de la terre, ceux dont le nom n’a pas été écrit

dès la fondation du monde dans Le livre de vie,

s’étonneront en voyant la bête.

Parce qu’elle était, et qu’elle n’est plus, et es revenue. »

Le serpent écrasé

Le mystère de la bête ressurgit avec ce verset qui nous oblige à revenir sur le passé ...

« Parce qu’elle était, et qu’elle n’est plus, et es revenue. »

Nous vivons au temps présent, et ce temps présent est le même que celui que Jean a connu lors de sa prophétie.

Il pouvait dire, comme nous pouvons dire à propos de la bête : « elle n’est plus » !

« Parce qu’elle était ... »

Et pour s'en souvenir, il faut revenir au chapitre 13, lorsque la bête monte de l'abîme , nous pouvons lire : « une de ses têtes semblait avoir été frappée à mort » (Apocalypse 13.3)

Nous nous sommes alors interrogés sur l'origine de cette blessure qui, de toute évidence, était imputable à Jésus lors de sa victoire à la croix.

La bête a été refoulée dans l'abîme pour deux mille ans ... le temps du salut, le temps de l'Eglise, c'est pourquoi : « elle n’est plus » !

Pendant toute cette période, la bête blessée gisait dans l'ombre de l'abîme, mais pour agir au grand jour, et revenir avec le "fils de la perdition", c'est-à-dire l'antéchrist, il faut au préalable que l'Eglise soit enlevée ...

« Que personne ne vous séduise d’aucune manière. Premièrement, il faut que l’apostasie soit venue et que l'homme de l'impiété se révèle : c'est le fils de la perdition.

Il se dressera pour s'élever contre tout ce qu’on appelle Dieu ou ce qu’on adore, au point de s’asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même dieu.

Ne vous souvenez-vous pas que je vous disais cela lorsque j’étais encore chez vous ?

Et maintenant, vous savez ce qui le retient avant d'être révélé en son temps.

Car le mystère de l’impiété agit déjà. Il faut seulement que ce qui le retient se soit retiré. » (2 Thessaloniciens 2.3-7)

La présence de l'Eglise sur terre a empêché pendant deux mille ans le retour de la bête avec son associé : l'antéchrist.

« Elle doit monter de l’abîme et va à sa perdition. »

Solidaire du dragon (Satan) et de l'antéchrist, la bête exercera le pouvoir parmi ceux qui gouverneront ce monde.

« Ils ne pensent qu'à une chose : soumettre leur pouvoir et leur puissance à la bête. » (verset 13)

Au terme de leur règne ...

« Ils feront la guerre à l'Agneau et l'Agneau les vaincra avec ceux qu'Il a appelés, élus et fidèles, car il est Seigneur des seigneurs et Roi des rois. » (verset 14)

Si votre nom est inscrit dans "le livre de vie de l'Agneau", votre connaissance des Ecritures bibliques vous permettra de ne pas vous étonner lors du retour de la bête à la différence des « habitants de la terre, ceux dont le nom n’a pas été écrit dès la fondation du monde dans Le livre de vie ».

Bon nombre de prophètes, de messagers, ont préparé le terrain ...

« Voici, j'enverrai mon messager. Il préparera le chemin devant moi.

Et soudain entrera dans son temple le Seigneur que vous cherchez ; et le messager de l'alliance que vous désirez, voici, il vient, dit l'Eternel des armées. Qui pourra soutenir le jour de sa venue ? Qui restera debout quand il paraîtra ? » (Malachie 3.1-2)

Retour en page d'accueil

Livre de l'Apocalypse

Traduit du grec : versets 17.1 à 17.18

1. Un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint m’adresser la parole. Il dit : Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux.

2. C’est avec elle que les rois de la terre se sont prostitués, et les habitants de la terre se sont enivrés du vin de sa prostitution.

3. Il m'emporta en esprit dans un désert. Je vis une femme assise sur une bête écarlate, couverte de noms de blasphème, avec sept têtes et dix cornes.

4. Cette femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, parée d’or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe en or, remplie des abominations et des impuretés de sa prostitution.

5. Sur son front un nom était écrit, un mystère : Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre.

6. Je vis cette femme s'enivrer du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. En la voyant, je fus saisi d’un grand étonnement.

7. L’ange me dit : Pourquoi es-tu étonné ? Je te dirai le mystère de la femme et de la bête qui la porte, celle qui a les sept têtes et les dix cornes.

8. La bête que tu as vue était, et elle n’est plus. Elle doit monter de l’abîme et va à sa perdition. Les habitants de la terre, ceux dont le nom n’a pas été écrit dès la fondation du monde dans Le livre de vie, s’étonneront en voyant la bête. Parce qu’elle était, et qu’elle n’est plus, et es revenue.

9. Ici se révèle l’intelligence associée à la sagesse : les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise. Et les rois sont au nombre de sept :

10. Cinq d'entre eux sont tombés, l'un est en poste, et le dernier n'est pas encore venu. Quand il viendra, il ne demeurera que peu de temps.

11. La bête qui était et qui n'est plus, c'est un huitième roi. Elle est du nombre des sept et va à sa perdition.

12. Les dix cornes que tu as vues ce sont dix rois qui n'ont pas encore reçu la royauté. Mais ils partageront avec la bête le pouvoir royal pour une heure.

13. Ils ne pensent qu'à une chose : soumettre leur pouvoir et leur puissance à la bête.

14. Ils feront la guerre à l'Agneau et l'Agneau les vaincra avec ceux qu'Il a appelés, élus et fidèles, car il est Seigneur des seigneurs et Roi des rois.

15. Puis il me dit : Les eaux que tu as vues où la prostituée est assise, ce sont des peuples et des foules, des nations et des langues.

16. Les dix cornes que tu as vues et la bête haïront la prostituée qui sera dévastée et mise à nu. Elles mangeront ses chairs et la brûleront au feu.

17. Car Dieu leur a mis au cœur de réaliser son dessein. Ce seul dessein c'est de soumettre leur royauté à la bête jusqu'à l'accomplissement des paroles de Dieu.

18. Et la femme que tu as vue, c'est la grande cité qui règne sur les rois de la terre.

Les sept montagnes

Visiteurs du site