APOCALYPSE et ESCHATOLOGIE


Le dessein de Dieu

Livre de l'Apocalypse (17.17 ~ Traduit du grec) :

« Car Dieu leur a mis au cœur de réaliser son dessein.

Ce seul dessein c'est de soumettre leur royauté à la bête

jusqu'à l'accomplissement des paroles de Dieu. »

Le dessein de Dieu

Le prophète Ezéchiel reçut un jour cette parole du Seigneur à propos de Ses brebis, c'est-à-dire de Son peuple ...

« Je chercherai celle qui était perdue, je ramènerai celle qui était égarée, je panserai celle qui est blessée, et je fortifierai celle qui est malade.

Mais je détruirai celles qui sont grasses et vigoureuses. Je veux les paître avec justice. »

(Ezéchiel 34.16)

Le dessein de Dieu était clairement exprimé : Son jugement s'exercera en défaveur de ceux qui se sont "engraissés" au détriment du reste du monde.

On prête à Albert Einstein cette réflexion :

"Chercher le dessein de Dieu est la source de toute science et de tout art véritables."

Il aurait été en effet hautement profitable à l'humanité que les scientifiques, les artistes, et tant d'autres corps de métiers cherchent le dessein de Dieu avant de produire leurs travaux.

Mais la plupart cherchent surtout le profit qu'ils peuvent en retirer sans se soucier de savoir si ce qu'ils font s'inscrit ou non dans le plan global que Dieu a conçu pour l'humanité ... et le plan individuel conçu pour chacun.

« Nous savons d'autre part que tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu, eux qui sont appelés selon Son dessein. » (Epître aux Romains 8.28)

Pour les amis de Dieu, Son dessein est de les conduire vers la vie éternelle dans Son Royaume.

Ceux-ci pourront parfois s'égarer, être blessés ou malades ... mais le Seigneur promet à Ses brebis :

« Je chercherai celle qui était perdue, je ramènerai celle qui était égarée, je panserai celle qui est blessée, et je fortifierai celle qui est malade. »

Quant aux autres, les ennemis de Dieu, les amis de "Mamon", amis de la richesse égoïste qui alimente le royaume de la bête ...

« ... je détruirai celles qui sont grasses et vigoureuses. »

Aveuglés par leur cupidité, leur soif de pouvoir, leur vanité, ils demeureront inconscients du fait qu'ils sont prisonniers d'un processus qui les dépasse ...

« Car Dieu leur a mis au cœur de réaliser son dessein. »

Il faut que le mal soit porté à son comble lors du règne de la bête pour que le Bien triomphe en majesté aux yeux de tous.

Car « l'Agneau les vaincra avec ceux qu'Il a appelés, élus et fidèles, car il est Seigneur des seigneurs et Roi des rois. » (verset 14)

Amis de Dieu ...

Avez-vous conscience d'avoir été « appelés selon Son dessein » ?

Si tel est le cas, préparez-vous pour vaincre « avec ceux qu'Il a appelés ».

Retour en page d'accueil

Livre de l'Apocalypse

Traduit du grec : versets 17.1 à 17.18

1. Un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint m’adresser la parole. Il dit : Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux.

2. C’est avec elle que les rois de la terre se sont prostitués, et les habitants de la terre se sont enivrés du vin de sa prostitution.

3. Il m'emporta en esprit dans un désert. Je vis une femme assise sur une bête écarlate, couverte de noms de blasphème, avec sept têtes et dix cornes.

4. Cette femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, parée d’or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe en or, remplie des abominations et des impuretés de sa prostitution.

5. Sur son front un nom était écrit, un mystère : Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre.

6. Je vis cette femme s'enivrer du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. En la voyant, je fus saisi d’un grand étonnement.

7. L’ange me dit : Pourquoi es-tu étonné ? Je te dirai le mystère de la femme et de la bête qui la porte, celle qui a les sept têtes et les dix cornes.

8. La bête que tu as vue était, et elle n’est plus. Elle doit monter de l’abîme et va à sa perdition. Les habitants de la terre, ceux dont le nom n’a pas été écrit dès la fondation du monde dans Le livre de vie, s’étonneront en voyant la bête. Parce qu’elle était, et qu’elle n’est plus, et es revenue.

9. Ici se révèle l’intelligence associée à la sagesse : les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise. Et les rois sont au nombre de sept :

10. Cinq d'entre eux sont tombés, l'un est en poste, et le dernier n'est pas encore venu. Quand il viendra, il ne demeurera que peu de temps.

11. La bête qui était et qui n'est plus, c'est un huitième roi. Elle est du nombre des sept et va à sa perdition.

12. Les dix cornes que tu as vues ce sont dix rois qui n'ont pas encore reçu la royauté. Mais ils partageront avec la bête le pouvoir royal pour une heure.

13. Ils ne pensent qu'à une chose : soumettre leur pouvoir et leur puissance à la bête.

14. Ils feront la guerre à l'Agneau et l'Agneau les vaincra avec ceux qu'Il a appelés, élus et fidèles, car il est Seigneur des seigneurs et Roi des rois.

15. Puis il me dit : Les eaux que tu as vues où la prostituée est assise, ce sont des peuples et des foules, des nations et des langues.

16. Les dix cornes que tu as vues et la bête haïront la prostituée qui sera dévastée et mise à nu. Elles mangeront ses chairs et la brûleront au feu.

17. Car Dieu leur a mis au cœur de réaliser son dessein. Ce seul dessein c'est de soumettre leur royauté à la bête jusqu'à l'accomplissement des paroles de Dieu.

18. Et la femme que tu as vue, c'est la grande cité qui règne sur les rois de la terre.

Chapitre dix-huit

Visiteurs du site