APOCALYPSE et ESCHATOLOGIE


La sixième coupe

Livre de l'Apocalypse (16.12 ~ Traduit du grec) :

« Le sixième versa sa coupe sur le grand fleuve,

l'Euphrate, et son lit fut asséché pour préparer

la voie aux rois qui viennent du soleil levant. »

La sixième coupe

... « Et le peuple qui n'a pas d'intelligence court à sa tombe. » (Osée 4.14)

Une guerre mondiale se prépare du côté de l'Euphrate, comme le laissait présager la "sixième trompette".

Une guerre qui va conduire les assaillants à leur perte, à leur tombe, face au Dieu Tout-Puissant.

Comment peut-on manquer à ce point d'intelligence en s'imaginant pouvoir vaincre le Créateur de toutes choses ?

« Les rois de la terre se sont levés et les chefs se sont assemblés pour s'unir contre le Seigneur et contre son Oint. » (Psaume 2.2 ~ Actes des Apôtres 4.26)

Ils se rassembleront sous la conduite des forces des ténèbres ...

« Car ce sont des esprits démoniaques qui accomplissent des signes pour s'en aller vers les rois de la terre entière afin de les rassembler pour le combat lors du grand jour du Dieu Tout-Puissant. » (verset 14)

C'est le grand combat final qui s'annonce, et pour cela la trinité diabolique a uni ses forces au sein de trois esprits impurs ... « Je vis alors, de la bouche du dragon, de la bouche de la bête et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs bondir comme des grenouilles. » (verset 13)

Vaines prétentions ... car « le peuple qui n'a pas d'intelligence court à sa tombe. »

Les forces hostiles viendront du soleil levant, de l'est, de l'Asie ... elles vont traverser l'Euphrate afin de converger « dans le lieu que l'on appelle en hébreu : Harmaguédon. » (verset 16)

Cette appellation a une portée symbolique.

En 609 avant Jésus Christ, le roi de Juda, Josias, est vaincu et tué près de la montagne de Meguiddo ("Har Megiddo") par le pharaon d'Egypte (2 Rois 23.29 & 2 Chroniques 35.22-24).

Cette défaite est vécue comme un traumatisme.

Aussi, le lieu nommé « Harmaguédon » évoque une destruction catastrophique.

Mais cette fois ce ne sera pas les forces de Juda qui seront anéanties ... mais celles de Satan !

Le verset 15 interrompt le développement de la sixième coupe :

« Voici, Je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille et garde ses vêtements, afin de ne pas marcher nu et laisser voir sa honte. »

Cette parole du Seigneur nous rappelle un enseignement de l'Evangile selon Matthieu (24.42-44) sur l'avènement du Seigneur :

« Veillez donc, car vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra.

Vous pensez bien que, si le maître de la maison savait à quelle heure de la nuit le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison.

C’est pourquoi, vous aussi, soyez prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas. »

Il s'agit ainsi de souligner l'effet de surprise qui va se manifester quand les armées du Seigneur vont déferler sur les forces du mal avant l'instauration du Royaume de Dieu sur terre ...

Retour en page d'accueil

Livre de l'Apocalypse

Traduit du grec : versets 16.1 à 16.21

1. Puis j'entendis une forte voix qui venait du Temple en s'adressant aux sept anges : Allez, et versez sur la terre les sept coupes de la colère de Dieu.

2. Le premier partit et versa sa coupe sur la terre. Un ulcère malin et pernicieux frappa les hommes qui avaient la marque de la bête et se prosternaient devant son image.

3. Le second versa sa coupe sur la mer qui devint comme le sang d'un mort et tout être qui vivait dans la mer mourut.

4. Le troisième versa sa coupe sur les fleuves et les sources des eaux qui devinrent du sang.

5. J'entendis l'ange des eaux qui disait : Tu es juste, Toi qui es et qui étais, le Vénérable, car Tu en as ainsi jugé.

6. Car ils ont versé le sang des saints et des prophètes et tu leur as donné à boire ce qu'ils méritent : du sang !

7. J'entendis une voix de l'autel qui disait : Oui Seigneur, Dieu Tout-Puissant, Tes jugements sont vérité et justice !

8. Le quatrième versa sa coupe sur le soleil et il lui fut donné de brûler les hommes par le feu.

9. Les hommes furent irradiés de profondes brûlures et ils blasphémèrent le nom de Dieu, qui a le pouvoir sur ces fléaux, sans se repentir pour Lui rendre gloire.

10. Le cinquième versa sa coupe sur le trône de la bête et son royaume fut plongé dans les ténèbres où l'on se mordait la langue de douleur.

11. Ils blasphémèrent le Dieu du ciel à cause de leurs douleurs et de leurs ulcères mais ils ne se repentirent pas de leurs œuvres.

12. Le sixième versa sa coupe sur le grand fleuve, l'Euphrate, et son lit fut asséché pour préparer la voie aux rois qui viennent du soleil levant.

13. Je vis alors, de la bouche du dragon, de la bouche de la bête et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs bondir comme des grenouilles.

14. Car ce sont des esprits démoniaques qui accomplissent des signes pour s'en aller vers les rois de la terre entière afin de les rassembler pour le combat lors du grand jour du Dieu Tout-Puissant.

15. Voici, Je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille et garde ses vêtements, afin de ne pas marcher nu et laisser voir sa honte.

16. Ils se rassemblèrent dans le lieu que l'on appelle en hébreu : Harmaguédon.

17. Le septième versa sa coupe dans les airs et une forte voix s'échappa du Temple, près du trône, pour dire : C'est arrivé !

18. Il y eut des éclairs, des voix, des coups de tonnerre, et un séisme d'une telle ampleur qu'il n'en fut jamais de pareil depuis que l'homme est sur terre.

19. La grande cité fut scindée en trois parties et les cités des nations s'effondrèrent. Dieu se souvint de Babylone, la grande, pour lui donner la coupe du vin de Son ardente colère.

20. Toutes les îles disparurent et l'on ne vit plus de montagnes.

21. Et des grêlons énormes, pesant près d'un talent, tombèrent du ciel sur les hommes. Les hommes blasphémèrent Dieu à cause du fléau de la grêle, parce que ce fléau était d'une extrême violence.

La septième coupe

Visiteurs du site