APOCALYPSE et ESCHATOLOGIE


La deuxième coupe

Livre de l'Apocalypse (16.3 ~ Traduit du grec) :

« Le second versa sa coupe sur la mer

qui devint comme le sang d'un mort

et tout être qui vivait dans la mer mourut. »

La deuxième coupe

Effectuons un retour en arrière de quelques années, avant l'instauration du règne de la bête, lorsque retentit la "deuxième trompette" ...

« Le deuxième ange sonna de la trompette et une sorte de grande montagne embrasée fut jetée dans la mer. Le tiers de la mer devint du sang.

Le tiers des créatures vivant dans la mer périt, et le tiers des navires fut détruit. » (Apocalypse 8.8-9)

C'était un avertissement ... le tiers de la mer fut touché avec un tiers des créatures et des navires.

Quand la seconde coupe de la colère de Dieu est versée, il ne s'agit plus seulement du tiers ...

Avec la "deuxième trompette", il était difficile de se prononcer sur l'ampleur et la localisation de cet évènement.

S'agirait-il d'une mer intérieure, ou d'un littoral maritime frappé par un glissement de terrain, un puissant écoulement de lave ou une éruption volcanique accompagnée d'une nuée ardente ?

Quoi qu'il en soit, le phénomène sera probablement interprété par la plupart des scientifiques comme une catastrophe naturelle ...

Nous n'en savons pas plus pour la seconde coupe sur la localisation ... car c'est une mer entière ou peut-être tous les océans qui seront impactés !

Mais avec la deuxième coupe, il n'y a plus de « montagne embrasée » pour se jeter dans la mer ... comme un phénomène naturel.

Il ne s'agit plus d'un avertissement, et la coupe versée par l'ange du Seigneur est beaucoup plus dévastratrice qu'un phénomène apparemment naturel ...

Quand sonnera la deuxième trompette, certains comprendront qu'il s'agit d'un avertissement divin ... d'autant que celui-ci succèdera à l'avertissement de la "première trompette".

Ceux qui comprendront pourront se repentir de leurs péchés et se tourner vers le Seigneur ... s'ils ne l'ont pas fait auparavant.

« L'Éternel fit souffler sur la mer un vent impétueux, et il s'éleva sur la mer une grande tempête. » (Jonas 1.4)

Certains, comme Jonas, finiront par écouter le Seigneur quand la tempête soufflera sur leurs vies.

Mais beaucoup resteront incrédules !

Et quand la deuxième coupe sera versée, qui pourra encore se repentir ?

L'Eglise aura été enlevée lors de la "septième trompette", et ceux qui seront restés seront pleinement assujettis à la bête.

« On se prosterna devant le dragon, parce qu'il avait donné le pouvoir à la bête, et l'on se prosterna devant la bête en disant :

Qui est comparable à la bête et qui pourrait la combattre ? » (Apocalypse 13.4)

C'est pourquoi, quand le Seigneur viendra ... « trouvera-t-il la foi sur terre ? » (Evangile selon Luc 18.8)

Retour en page d'accueil

Livre de l'Apocalypse

Traduit du grec : versets 16.1 à 16.21

1. Puis j'entendis une forte voix qui venait du Temple en s'adressant aux sept anges : Allez, et versez sur la terre les sept coupes de la colère de Dieu.

2. Le premier partit et versa sa coupe sur la terre. Un ulcère malin et pernicieux frappa les hommes qui avaient la marque de la bête et se prosternaient devant son image.

3. Le second versa sa coupe sur la mer qui devint comme le sang d'un mort et tout être qui vivait dans la mer mourut.

4. Le troisième versa sa coupe sur les fleuves et les sources des eaux qui devinrent du sang.

5. J'entendis l'ange des eaux qui disait : Tu es juste, Toi qui es et qui étais, le Vénérable, car Tu en as ainsi jugé.

6. Car ils ont versé le sang des saints et des prophètes et tu leur as donné à boire ce qu'ils méritent : du sang !

7. J'entendis une voix de l'autel qui disait : Oui Seigneur, Dieu Tout-Puissant, Tes jugements sont vérité et justice !

8. Le quatrième versa sa coupe sur le soleil et il lui fut donné de brûler les hommes par le feu.

9. Les hommes furent irradiés de profondes brûlures et ils blasphémèrent le nom de Dieu, qui a le pouvoir sur ces fléaux, sans se repentir pour Lui rendre gloire.

10. Le cinquième versa sa coupe sur le trône de la bête et son royaume fut plongé dans les ténèbres où l'on se mordait la langue de douleur.

11. Ils blasphémèrent le Dieu du ciel à cause de leurs douleurs et de leurs ulcères mais ils ne se repentirent pas de leurs œuvres.

12. Le sixième versa sa coupe sur le grand fleuve, l'Euphrate, et son lit fut asséché pour préparer la voie aux rois qui viennent du soleil levant.

13. Je vis alors, de la bouche du dragon, de la bouche de la bête et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs bondir comme des grenouilles.

14. Car ce sont des esprits démoniaques qui accomplissent des signes pour s'en aller vers les rois de la terre entière afin de les rassembler pour le combat lors du grand jour du Dieu Tout-Puissant.

15. Voici, Je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille et garde ses vêtements, afin de ne pas marcher nu et laisser voir sa honte.

16. Ils se rassemblèrent dans le lieu que l'on appelle en hébreu : Harmaguédon.

17. Le septième versa sa coupe dans les airs et une forte voix s'échappa du Temple, près du trône, pour dire : C'est arrivé !

18. Il y eut des éclairs, des voix, des coups de tonnerre, et un séisme d'une telle ampleur qu'il n'en fut jamais de pareil depuis que l'homme est sur terre.

19. La grande cité fut scindée en trois parties et les cités des nations s'effondrèrent. Dieu se souvint de Babylone, la grande, pour lui donner la coupe du vin de Son ardente colère.

20. Toutes les îles disparurent et l'on ne vit plus de montagnes.

21. Et des grêlons énormes, pesant près d'un talent, tombèrent du ciel sur les hommes. Les hommes blasphémèrent Dieu à cause du fléau de la grêle, parce que ce fléau était d'une extrême violence.

La troisième coupe

Visiteurs du site