APOCALYPSE et ESCHATOLOGIE


Une mer de verre

Livre de l'Apocalypse (15.2 ~ Traduit du grec) :

« Je vis comme une mer de verre, mêlée de feu.

Les vainqueurs de la bête, de son image et du nombre de son nom

se tenaient sur la mer de verre avec les cithares de Dieu. »

Une mer de verre

Au début de ses visions, Jean fut élevé près du trône de Dieu ...

« Devant le trône, c'est comme une mer de verre, semblable à du cristal. » (Apocalypse 4.6)

Une merveilleuse vision ... qui se renouvelle, mais dans des teintes différentes.

Car cette mer de verre est désormais « mêlée de feu ».

La première vision se passait avant que les trompettes sonnent, avant les premiers fléaux, avant le règne de la bête ...

Nous voici maintenant transportés à la fin des temps de l'Apocalypse, en présence de tous ceux que l'on désigne comme « vainqueurs de la bête, de son image et du nombre de son nom ».

Et si la mer de verre est « mêlée de feu », c'est pour refléter les combats qui se sont déroulés contre la bête et ses alliés.

« Au vainqueur, Je donnerai à manger de l’arbre de vie qui est dans le paradis de Dieu. » (Apocalypse 2.7)

Dans les lettres aux sept Eglises, le Seigneur énumérait les promesses destinées aux "vainqueurs".

Les vainqueurs de toutes époques n'ont pas connu le règne de la bête, car ils sont pour la plupart soient décédés avant son arrivée, soit enlevés avec l'Eglise avant que le Diable n'installe la bête au pouvoir.

Pourtant, ils ont combattu la bête, son image, et le nombre de son nom au cours de leur vie terrestre.

Et ils en sont ressortis : vainqueurs !

1 - Ils ont vaincu la bête ... celle qui sommeille en chaque être humain et l'incite au péché.

Par leur foi en Jésus, ils ont écarté le serpent, le tentateur, et ont remis leurs vies entre les mains du Seigneur.

2 - Ils ont vaincu son image ... car ils ne se sont pas laissés piéger par toutes sortent de dérives idolâtres.

Ils n'ont pas été séduits par des reliques, représentations de saints, statues et autres produits de l'imagerie religieuse qui éloignent les croyants de Jésus Christ :

« Il n'y a de salut en aucun autre, car aucun autre nom n'a été donné sous le ciel aux hommes par lequel nous pourrions être sauvés. » (Actes des Apôtres 4.12)

3 - Ils ont vaincu le nombre de son nom ... ce fameux "666" énigmatique, que Jésus a désigné par un autre nom : "Mamon" !

"Mamon" c'est la richesse, et la dépendance envers l'argent se nomme la cupidité, que les croyants se doivent de combattre.

Les vainqueurs sont tous assemblés, prêts à entonner un cantique à la gloire de leur Seigneur.

Ils savent que ce qui les attend désormais, c'est d'être associés à cette gloire ...

« Le vainqueur, Je lui accorderai de s'asseoir avec Moi sur Mon trône, comme Moi aussi, après la victoire, Je me suis assis avec Mon Père sur Son trône. » (Apocalypse 3.21)

Retour en page d'accueil

Livre de l'Apocalypse

Traduit du grec : versets 15.1 à 15.8

1. Je vis un autre signe dans le ciel, grand et merveilleux : sept anges qui tenaient sept fléaux. Ce sont les derniers avec lesquels s'achève la colère de Dieu.

2. Je vis comme une mer de verre, mêlée de feu. Les vainqueurs de la bête, de son image et du nombre de son nom se tenaient sur la mer de verre avec les cithares de Dieu.

3. Ils chantaient le cantique de Moïse, l'esclave de Dieu, et le cantique de l'Agneau avec ces paroles : Tes œuvres sont grandes et merveilleuses, Seigneur Dieu tout-puissant, Tes voies sont justes et véritables, Roi des nations.

4. Qui ne te craindrait, Seigneur, et ne glorifierait Ton Nom ? Toi seul est vénérable, car toutes les nations viendront se prosterner devant Toi, puisque Tes jugements se sont manifestés.

5. Après cela, je regardai, et le Temple du tabernacle du témoignage s'ouvrit dans le ciel.

6. Les sept anges sortirent du Temple avec les sept fléaux, revêtus d’un lin pur resplendissant, avec des ceintures d’or autour de la poitrine.

7. L’un des quatre animaux donna aux sept anges sept coupes d’or remplies de la colère du Dieu qui vit aux siècles des siècles.

8. Le Temple fut rempli de fumée, à cause de la gloire de Dieu et de Sa puissance. Personne ne pouvait entrer dans le Temple, jusqu’à ce que les sept fléaux des sept anges soient accomplis.

Le cantique de Moïse

Visiteurs du site