APOCALYPSE et ESCHATOLOGIE


Le Temple fermé

Livre de l'Apocalypse (15.8 ~ Traduit du grec) :

« Le Temple fut rempli de fumée,

à cause de la gloire de Dieu et de Sa puissance.

Personne ne pouvait entrer dans le Temple,

jusqu’à ce que les sept fléaux

des sept anges soient accomplis. »

Le Temple fermé

« Alors, le rideau du sanctuaire se déchira en deux, de haut en bas. »

(Evangile selon Matthieu 27.51)

Depuis des siècles, suivant le rituel israélite, le voile du sanctuaire cachait l'accès au "Saint des Saints" dans le Temple de Jérusalem.

C'était un espace réservé et la déchirure du voile lors de la mort de Jésus symbolise l'ouverture du "Saint des Saints" au monde.

Qu'il y ait sur terre ou non un Temple sera désormais sans importance car Jésus a reconstruit une nouvelle Eglise constituée de "pierres vivantes".

La présence du Seigneur s'était manifestée par une nuée au-dessus de la tente dressée par les Hébreux dans le désert ...

« Alors la nuée couvrit la tente de la rencontre et la gloire de l'Eternel remplit le tabernacle. » (Exode 40.34)

Par la suite, Il manifesta de même sa présence au temps de Salomon lors de la consécration du Temple de Jérusalem :

« Les sacrificateurs ne purent pas y rester pour faire le service, à cause de la nuée ; car la gloire de l'Eternel remplissait la maison de l'Eternel. » (1 Rois 8.11)

C'est maintenant le Temple de Dieu dans le ciel qui va se remplir de fumée et son accès sera impossible « jusqu’à ce que les sept fléaux des sept anges soient accomplis. »

Pourquoi faire peser un tel interdit pendant que la colère de Dieu se déverse sur la terre ?

La fermeture du Temple éloigne le Seigneur des regards, comme un nouveau voile à l'entrée du sanctuaire ... comme si le Seigneur voulait "détourner Son regard" pour ne pas voir ce qui va se produire.

Car c'est un moment terrible pour le Créateur qui doit exercer Sa justice sur la terre ...

« C’est pourquoi dis à la maison d’Israël :

Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel :

Revenez, et détournez-vous de vos idoles, détournez les regards de toutes vos abominations ! » (Ezéchiel 14.6)

L'idolâtrie est une abomination aux yeux de Dieu ... probablement la pire qui soit !

Tout comme le Seigneur invitait Son peuple à s'en détourner, Il va détourner Sa face de ceux qui les ont commises.

C'est aussi en ce sens que l'on peut comprendre la fermeture du Temple céleste.

La sainteté de Dieu est incompatible avec le spectacle de l'abomination.

Ce sont les quatre animaux, « couverts d’yeux devant et derrière » (Apocalypse 4.6), dont la présence est rappelée au verset 7 ci-dessus, qui se chargent de Lui rendre compte de ce qu'ils ont vu sur terre ...

Retour en page d'accueil

Livre de l'Apocalypse

Traduit du grec : versets 15.1 à 15.8

1. Je vis un autre signe dans le ciel, grand et merveilleux : sept anges qui tenaient sept fléaux. Ce sont les derniers avec lesquels s'achève la colère de Dieu.

2. Je vis comme une mer de verre, mêlée de feu. Les vainqueurs de la bête, de son image et du nombre de son nom se tenaient sur la mer de verre avec les cithares de Dieu.

3. Ils chantaient le cantique de Moïse, l'esclave de Dieu, et le cantique de l'Agneau avec ces paroles : Tes œuvres sont grandes et merveilleuses, Seigneur Dieu tout-puissant, Tes voies sont justes et véritables, Roi des nations.

4. Qui ne te craindrait, Seigneur, et ne glorifierait Ton Nom ? Toi seul est vénérable, car toutes les nations viendront se prosterner devant Toi, puisque Tes jugements se sont manifestés.

5. Après cela, je regardai, et le Temple du tabernacle du témoignage s'ouvrit dans le ciel.

6. Les sept anges sortirent du Temple avec les sept fléaux, revêtus d’un lin pur resplendissant, avec des ceintures d’or autour de la poitrine.

7. L’un des quatre animaux donna aux sept anges sept coupes d’or remplies de la colère du Dieu qui vit aux siècles des siècles.

8. Le Temple fut rempli de fumée, à cause de la gloire de Dieu et de Sa puissance. Personne ne pouvait entrer dans le Temple, jusqu’à ce que les sept fléaux des sept anges soient accomplis.

Chapitre seize

Visiteurs du site