APOCALYPSE selon Jean

La Bible et l'eschatologie chrétienne

Apocalypse et eschatologie

La persévérance des saints

Livre de l'Apocalypse (14.12 ~ Traduit du grec) :

« Ainsi se manifestera la persévérance des saints,

de ceux qui auront gardé les commandements de Dieu

et la foi en Jésus. »

La persévérance des saints

« L’Arabie et tous les princes de Kédar étaient tes clients.

Ils te payaient avec des agneaux, des moutons et des chèvres ... » (Ézéchiel 27.21)

De tout temps, le commerce a permis aux princes de ce monde de s'enrichir.

La puissance financière d'une nation lui donne les moyens de sa domination économique et politique.

Pendant le règne de la bête « personne ne pourra acheter ou vendre sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom. » (Apocalypse 13.17)

Ceux qui refuseront ce système seront réduits à la mendicité, à la misère, à la répression ...

« Celui qui doit aller en captivité, ira en captivité. Celui qui doit être tué par l'épée, sera tué par l'épée. Il en va de la persévérance et de la foi des saints. » (Apocalypse 13.10)

Cette évocation du comportement des saints, lorsqu'ils sont confrontés à l'adversité, ne se limite pas aux temps à venir ... car c'est en tout temps que l'on doit persévérer dans la foi ...

« Par votre persévérance, vous êtes possesseurs de vos âmes. » (Evangile selon Luc 21.19)

Cette parole du Seigneur nous invite à la maîtrise de soi, en respectant les commandements de Dieu par la foi en Jésus.

Un comportement qui ne doit pas être le propre d'une élite, car les saints, dans la Bible, ce ne sont pas des êtres parfaits mais simplement ceux qui appartiennent à Dieu, mis à part dans la foi.

Dans le Nouveau Testament, le terme de "saints" vise tout simplement les chrétiens.

« Heureux dès à présent ceux qui sont morts dans le Seigneur.

Oui, dit l'Esprit, qu'ils se reposent de leurs labeurs, car leurs œuvres les suivent. » (verset 13)

Combien sont-ils les "saints" à être ainsi « morts dans le Seigneur », c'est-à-dire morts avec la foi en ayant persévéré jusqu'au bout ?

Il ne s'agit pas que des martyrs mais de tout homme et de toute femme dont la vie, dont les œuvres ont été conformes aux enseignements du Christ, jusqu'à leur dernier souffle ...

... ils ont persévéré !

« Venez, vous qui êtes bénis de mon Père. Héritez du Royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde.

En effet, j’ai eu faim et vous m’avez donné à manger. J’ai eu soif et vous m’avez donné à boire. J’étais étranger et vous m’avez recueilli.

J’étais nu et vous m’avez vêtu. J’étais malade et vous m’avez rendu visite. J’étais en prison et vous êtes venus vers moi. » (Evangile selon Matthieu 25.34-36)

Justifiés par leur foi en Jésus, ils sont demeurés justes jusqu'au bout !

Par contre ... « Beaucoup me diront en ce jour :

"Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé en ton nom ? En ton nom, n’avons-nous pas jeté des démons au dehors ? Et en ton nom, n’avons-nous pas fait de nombreux miracles ?"

Alors je leur répondrai :

Jamais je ne vous ai connus ! Ecartez-vous de moi, vous qui êtes injustes. »

(Evangile selon Matthieu 7.22-23)

Justifiés par leur foi en Jésus, ils n'ont pas su persévérer par leurs œuvres ... ceux-là avaient reçu des dons de l'Esprit, mais il leur manquait l'amour du prochain.

« Et si j'ai le don de prophétie et la science de tous les mystères et de toute connaissance, même si j'ai la foi au point de transporter des montagnes, mais sans l'amour ... je ne suis rien ! » (1 Corinthiens 13.2)

Le temps de la moisson approche ... mais il est encore temps d'ouvrir notre cœur !

Retour en page d'accueil

Livre de l'Apocalypse

Traduit du grec : versets 14.1 à 14.20

1. Ensuite, voici ce que je vis : l'Agneau se tenait sur le mont Sion et avec Lui les cent quarante-quatre mille qui portaient, écrits sur leurs fronts, Son nom et le nom de Son Père.

2. J'entendis une voix venant du ciel, comme de fortes chutes d'eau et un grand coup de tonnerre. Cette voix que j'entendis ressemblait à des joueurs de cithare faisant vibrer leurs instruments.

3. Ils chantaient un cantique nouveau devant le trône, devant les quatre animaux et les vieillards. Personne ne pouvait apprendre ce cantique sinon les cent quarante-quatre mille qui ont été rachetés de la terre.

4. Ceux-ci ne se sont pas souillés avec des femmes car ils sont vierges. Ils suivent l'Agneau où qu'Il aille. Ils ont été rachetés d'entre les hommes, prémices pour Dieu et pour l'Agneau.

5. Dans leur bouche, il ne fut trouvé aucun mensonge : ils sont irréprochables.

6. Je vis un autre ange qui volait au zénith. Il avait un Evangile éternel afin de l'annoncer à ceux qui se tiennent sur terre : à toute nation, tribu, langue et peuple.

7. Il disait à haute voix : Craignez Dieu et rendez-Lui gloire, car l'heure de Son jugement est venue. Prosternez-vous devant Celui qui a créé le ciel, la terre, la mer et les sources d'eaux.

8. Et un autre, un deuxième ange, suivait en disant : Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande qui abreuvait toutes les nations du vin de sa fureur de prostitution !

9. Un autre ange, le troisième, les suivait en disant à haute voix : Si quelqu'un adore la bête et son image et reçoit sa marque sur son front ou sur sa main,

10. il boira lui aussi du vin de la fureur de Dieu, celui qui est versé sans mélange dans la coupe de Sa colère. Et il sera tourmenté dans le feu et le soufre devant les saints anges et devant l'Agneau.

11. La fumée de leur tourment s'élèvera pour des siècles et des siècles, et ils n'auront de repos ni le jour, ni la nuit, les adorateurs de la bête et de son image ainsi que ceux qui ont reçu la marque de son nom.

12. Ainsi se manifestera la persévérance des saints, de ceux qui auront gardé les commandements de Dieu et la foi en Jésus.

13. J'entendis une voix qui disait depuis le ciel : Ecris : "Heureux dès à présent ceux qui sont morts dans le Seigneur. Oui, dit l'Esprit, qu'ils se reposent de leurs labeurs, car leurs œuvres les suivent."

14. Je regardai et je vis une nuée blanche. Sur la nuée était assis quelqu’un semblable à un fils d’homme, avec sur sa tête une couronne d’or, et dans sa main une faucille tranchante.

15. Un autre ange sortit du Temple, criant d’une voix forte à celui qui était assis sur la nuée : Lance ta faucille et moissonne, car l’heure de moissonner est venue, car la moisson de la terre est mûre.

16. Celui qui était assis sur la nuée jeta sa faucille sur la terre. Et la terre fut moissonnée.

17. Un autre ange sortit du Temple dans le ciel. Il avait aussi une faucille tranchante.

18. Et un autre ange sortit de l’autel. Il avait autorité sur le feu et s’adressa d’une voix forte à celui qui avait la faucille tranchante en disant : Lance ta faucille tranchante et vendange les grappes de la vigne de la terre, car ses raisins sont mûrs.

19. Et l’ange jeta sa faucille sur la terre. Il vendangea la vigne de la terre et jeta la vendange dans la grande cuve de la colère de Dieu.

20. La cuve fut foulée hors de la cité, et du sang sortit de la cuve, jusqu’aux mors des chevaux, sur une étendue de mille six cents stades.

La moisson

Visiteurs du site