APOCALYPSE selon Jean

La Bible et l'eschatologie chrétienne

Apocalypse et eschatologie

Le livre de vie

Livre de l'Apocalypse (13.8 ~ Traduit du grec) :

« Et tous les habitants de la terre se prosterneront devant elle,

tous ceux dont le nom n'a pas été écrit dans le livre de vie

de l'Agneau immolé depuis la fondation du monde. »

Le livre de vie

Sous le règne de la bête, le pouvoir sera centralisé au niveau mondial ...

« Elle reçut le pouvoir sur toute tribu, peuple, langue et nation. » (verset 7)

Pendant quarante-deux mois, elle devra cependant supporter la présence des deux témoins du Seigneur.

« Je demanderai à mes deux témoins de prophétiser revêtus de sacs pendant mille deux cent soixante jours. » (Apocalypse 11.3)

Au terme de la période de quarante-deux mois ...

« Lorsqu'ils auront fini de témoigner, la bête qui monte de l'abîme leur fera la guerre, les vaincra et les tuera. » (Apocalypse 11.7)

C'est ce qui se produit et nous est confirmé en Apocalypse 13.7 :

« Il lui fut donné de faire la guerre contre les saints et de les vaincre. »

Tous les habitants de la terre se prosterneront devant la bête, tous sauf deux ... au moins, les deux témoins, les saints qui sont restés après l'enlèvement de l'Eglise.

Ces témoins, comme ceux qui ont été enlevés auprès du Seigneur, ont chacun leur nom « écrit dans le livre de vie de l'Agneau immolé depuis la fondation du monde. »

Cette formule nous interpelle : le livre de vie de l'Agneau immolé est-il unique ... où existe-t-il un autre livre de vie ?

Il nous semble nécessaire de faire une distinction entre « le livre de vie de l'Agneau immolé » et celui qui est mentionné en Apocalypse 20.12 :

« Des livres furent ouverts. Un autre livre fut ouvert, celui de la vie. Les morts furent jugés, selon ce qui était écrit dans les livres, en fonction de leurs œuvres. »

Ceux qui sont inscrits dans le « livre de vie de l'Agneau immolé » ce sont les hommes et les femmes qui ont cru au salut en Jésus Christ.

Il n'ont pas été inscrits dans le livre de vie

« en fonction de leurs œuvres »

mais en fonction de leur foi !

« Oui, à vrai dire, celui qui écoute ma parole, et croit en celui qui m'a envoyé, a la vie éternelle et n'est pas jugé, car il est passé de la mort à la vie.

Oui, à vrai dire, l'heure vient, et c'est maintenant, où les morts entendront la voix du Fils de Dieu et ceux qui auront écouté vivront ! » (Evangile selon Jean 5.24-25)

Le Seigneur dit de celui qui est "vainqueur" dans la foi :

« Il ne risque pas que J'efface son nom du Livre de vie, et Je répondrai en son nom devant Mon Père et devant Ses anges. » (Apocalypse 3.5)

Concernant les morts qui, après la seconde résurrection (Apocalypse 20.12), seront jugés sur le fondement de leurs œuvres, nous trouvons mention d'un livre de vie dans l'Ancien Testament où il est écrit à propos de ceux qui commettent des œuvres injustes :

« Ajoute des iniquités à leurs iniquités, et qu’ils n’entrent pas en ta justice.

Qu’ils soient effacés du livre de vie, et qu’ils ne soient pas inscrits avec les justes. » (Psaume 69.28-29)

S'ils doivent être "effacés", cela signifie qu'ils y étaient inscrits ... comme tout être humain qui, à sa naissance, n'a encore commis aucun péché.

Par contre, avant l'incarnation du Messie en la personne de Jésus, personne ne pouvait être inscrit dans le « livre de vie de l'Agneau immolé » puisque Jésus n'avait pas été sacrifié à la croix.

Mais un livre de vie existait depuis toujours, destiné à l'ensemble de l'humanité qui serait jugée sur le fondement des œuvres de chacun.

Ainsi, « depuis la fondation du monde », les uns ont été inscrits dans le livre de vie en fonction de leurs œuvres, et les autres parce qu'ils ont cru que ...

« Dieu a tellement aimé le monde qu'il a donné son Fils, l'Unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse mais qu'il ait la vie éternelle. » (Evangile selon Jean 3.16)

Cependant, l'inscription dans le livre de vie de l'Agneau ne nous met pas à l'abri des épreuves.

« Celui qui doit aller en captivité, ira en captivité. Celui qui doit être tué par l'épée, sera tué par l'épée. Il en va de la persévérance et de la foi des saints. » (verset 10)

Les serviteurs de Dieu en ont souvent fait l'expérience ... comme les apôtres.

« Voici que les hommes que vous avez emprisonnés se tiennent dans le temple et enseignent le peuple ... » (Actes des Apôtres 5.25)

Celui qui doit aller en captivité, ira en captivité ... mais un ange du Seigneur pourra venir ouvrir les portes comme ce fut le cas pour les apôtres quand ils furent jetés en prison.

Les deux témoins de Jésus finiront par être vaincus par la bête (verset 7), et ils seront peut-être tués par l'épée mais ...

« Au terme des trois jours et demi, un souffle de vie venu de Dieu les pénétra et ils se tinrent debout. » (Apocalypse 11.11)

Retour en page d'accueil

Livre de l'Apocalypse

Traduit du grec : versets 13.1 à 13.18

1. Alors je vis monter de la mer une bête avec dix cornes et sept têtes. Sur ses cornes il y avait dix diadèmes et sur chaque tête des noms de blasphème.

2. La bête que je vis ressemblait à une panthère, ses pattes comme celles d'un ours, et sa gueule comme celle d'un lion. Le dragon lui donna sa puissance, son trône, et un grand pouvoir.

3. Comme une de ses têtes semblait avoir été frappée à mort, la blessure mortelle fut guérie. Et la terre entière, émerveillée, suivit la bête.

4. On se prosterna devant le dragon, parce qu'il avait donné le pouvoir à la bête, et l'on se prosterna devant la bête en disant : Qui est comparable à la bête et qui pourrait la combattre ?

5. Il lui fut donné une bouche qui proférait des grossièretés et des blasphèmes. Elle reçut le pouvoir d'agir quarante-deux mois.

6. Sa bouche s'ouvrit pour blasphémer contre Dieu, pour blasphémer Son nom et Sa demeure ainsi que ceux qui résident dans le ciel.

7. Il lui fut donné de faire la guerre contre les saints et de les vaincre. Elle reçut le pouvoir sur toute tribu, peuple, langue et nation.

8. Et tous les habitants de la terre se prosterneront devant elle, tous ceux dont le nom n'a pas été écrit dans le livre de vie de l'Agneau immolé depuis la fondation du monde.

9. Que celui qui prête l'oreille entende.

10. Celui qui doit aller en captivité, ira en captivité. Celui qui doit être tué par l'épée, sera tué par l'épée. Il en va de la persévérance et de la foi des saints.

11. Puis je vis monter de la terre une autre bête. Elle avait deux cornes comme un agneau, et elle parlait comme un dragon.

12. Elle exerça tout le pouvoir de la première bête devant elle, et elle obligea la terre et ses habitants à se prosterner devant la première bête, dont la blessure mortelle avait été guérie.

13. Elle faisait de grands prodiges, jusqu’à faire descendre du ciel un feu sur la terre, à la vue des hommes.

14. Elle séduit les habitants de la terre par les prodiges qu’il lui était donné de faire en présence de la bête. Elle dit aux habitants de la terre de faire une image en l'honneur de la bête blessée par l’épée et qui avait survécu.

15. Il lui fut donné d’insuffler l’image de la bête, afin que l’image de la bête parle et fasse en sorte que tous ceux qui ne se prosterneraient pas devant l’image de la bête soient tués.

16. Et elle fit que tous, les petits et les grands, les riches et les pauvres, libres comme esclaves, reçoivent une marque sur leur main droite ou sur leur front.

17. Ainsi, personne ne pourrait acheter ou vendre sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.

18. C’est ici la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six.

La bête à deux cornes

Visiteurs du site