APOCALYPSE selon Jean

La Bible et l'eschatologie chrétienne

Apocalypse et eschatologie

Apocalypse 13 : Je vis monter de la mer ...

Nouvelle traduction de la Bible

Chapitre treize de l'Apocalypse

1. Alors je vis monter de la mer une bête avec dix cornes et sept têtes. Sur ses cornes il y avait dix diadèmes et sur chaque tête des noms de blasphème.

2. La bête que je vis ressemblait à une panthère, ses pattes comme celles d'un ours, et sa gueule comme celle d'un lion. Le dragon lui donna sa puissance, son trône, et un grand pouvoir.

3. Comme une de ses têtes semblait avoir été frappée à mort, la blessure mortelle fut guérie. Et la terre entière, émerveillée, suivit la bête.

4. On se prosterna devant le dragon, parce qu'il avait donné le pouvoir à la bête, et l'on se prosterna devant la bête en disant : Qui est comparable à la bête et qui pourrait la combattre ?

5. Il lui fut donné une bouche qui proférait des grossièretés et des blasphèmes. Elle reçut le pouvoir d'agir quarante-deux mois.

6. Sa bouche s'ouvrit pour blasphémer contre Dieu, pour blasphémer Son nom et Sa demeure ainsi que ceux qui résident dans le ciel.

7. Il lui fut donné de faire la guerre contre les saints et de les vaincre. Elle reçut le pouvoir sur toute tribu, peuple, langue et nation.

8. Et tous les habitants de la terre se prosterneront devant elle, tous ceux dont le nom n'a pas été écrit dans le livre de vie de l'Agneau immolé depuis la fondation du monde.

9. Que celui qui prête l'oreille entende.

10. Celui qui doit aller en captivité, ira en captivité. Celui qui doit être tué par l'épée, sera tué par l'épée. Il en va de la persévérance et de la foi des saints.

11. Puis je vis monter de la terre une autre bête. Elle avait deux cornes comme un agneau, et elle parlait comme un dragon.

12. Elle exerça tout le pouvoir de la première bête devant elle, et elle obligea la terre et ses habitants à se prosterner devant la première bête, dont la blessure mortelle avait été guérie.

13. Elle faisait de grands prodiges, jusqu’à faire descendre du ciel un feu sur la terre, à la vue des hommes.

14. Elle séduit les habitants de la terre par les prodiges qu’il lui était donné de faire en présence de la bête. Elle dit aux habitants de la terre de faire une image en l'honneur de la bête blessée par l’épée et qui avait survécu.

15. Il lui fut donné d’insuffler l’image de la bête, afin que l’image de la bête parle et fasse en sorte que tous ceux qui ne se prosterneraient pas devant l’image de la bête soient tués.

16. Et elle fit que tous, les petits et les grands, les riches et les pauvres, libres comme esclaves, reçoivent une marque sur leur main droite ou sur leur front.

17. Ainsi, personne ne pourrait acheter ou vendre sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.

18. C’est ici la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six.

« Je vis monter de la mer ... »

Les deux bêtes ont une apparence effrayante. Cependant le Seigneur souhaite nous rassurer avec ce verset qui manifeste Sa présence quelle que soit la situation ... « Alors un ange du Seigneur se dressa devant eux et la gloire du Seigneur les enveloppa de lumière. » (Luc 2.9)

La bête à dix cornes qui apparaît au verset 1 a pour ambition de diriger ce monde. Beaucoup sont animés par l'ambition du pouvoir et le Seigneur nous le rappelle au travers de ce dialogue entre le roi Hérode et la fille d'Hérodiade :

« Ce que tu me demanderas, je te le donnerai, serait-ce la moitié de mon royaume. » (Evangile selon Marc 6.23)

La blessure à la tête qui a frappé le serpent (verset 3) est guérie. La Bible nous enseigne dans quelles conditions le serpent s'opposa à Jésus qui, après un temps de trouble, en sortit vainqueur, et "blessa" la bête à la tête en s'en remettant à Dieu :

« A présent, mon âme est troublée et, que dirai-je ? Père, sauve-moi de cette heure ? Mais c'est pour cette heure que je suis venu ! Père, glorifie ton nom ! Alors une voix descendit du ciel :
Je l'ai glorifié et le glorifierai à nouveau. »
(Evangile selon Jean 12.27-28)

Au verset 6, la bête se révèle : « Sa bouche s'ouvrit pour blasphémer contre Dieu, pour blasphémer Son nom et Sa demeure ainsi que ceux qui résident dans le ciel. »

Le blasphème est un discours injurieux. Le Seigneur nous invite à faire preuve de respect envers tout le monde et à n'injurier personne ... même le diable !

« L'archange Michaël, même quand il disputait au diable le corps de Moïse, n'osa pas porter de jugement insultant mais il lui dit : Que le Seigneur te réprime ! » (Epître de Jude 1.9)

Il est écrit au verset 8 que « tous les habitants de la terre se prosterneront devant elle, tous ceux dont le nom n'a pas été écrit dans le livre de vie de l'Agneau immolé depuis la fondation du monde ».

Et « celui qui doit aller en captivité, ira en captivité. Celui qui doit être tué par l'épée, sera tué par l'épée. » (verset 10)

Le Seigneur nous rappelle que les apôtres firent l'expérience des persécutions dès les premiers temps de leurs prédications, ce qui ne les empêcha pas de persévérer ...

« Voici que les hommes que vous avez emprisonnés se tiennent dans le temple et enseignent le peuple ... » (Actes des Apôtres 5.25)

La bête à deux cornes apparaît à son tour au verset 11.

Au service de la première bête, elle accomplit sa mission « devant elle » (verset 12).

Cette formulation, soulignée par le Seigneur, atteste de la soumission à la bête devant laquelle tous les humains devront s'incliner.

L'image de la bête est celle d'un dictateur impitoyable. Elle sera exploitée de multiples façons afin d'être encore plus spectaculaire que la propagande des sociétés totalitaires ayant existé. « Qui est comparable à la bête et qui pourrait la combattre ? » (verset 14)

Quand Jésus a osé résister à ce pouvoir, le Seigneur nous montre ce qu'on lui fit ...

« Les soldats du gouverneur conduisirent Jésus dans le prétoire et rassemblèrent autour de Lui toute la cohorte. Ils le dévêtirent et Lui mirent un manteau écarlate. Ils tressèrent une couronne d’épines qu’ils mirent sur Sa tête, et un roseau dans Sa main droite. Puis ils s’agenouillèrent devant Lui et se moquèrent de Lui en disant : Salut, roi des Juifs ! » (Evangile selon Matthieu 27.27-29)

« Ainsi, personne ne pourrait acheter ou vendre sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom. » (verset 17).

La marque de la bête, le "666" est énigmatique.

Beaucoup se sont épuisés à sonder la signification de ce nombre.

Telle est la volonté du Seigneur qui nous dit à ce sujet :

« On ne peut sonder son intelligence. Il donne de la force à celui qui est fatigué, et il augmente la vigueur de celui qui tombe en défaillance. » (Ésaïe 40.28-29)

... Retour à l'accueil ... APOCALYPSE 13 ... Apocalypse 14 ...

Visiteurs du site