APOCALYPSE et ESCHATOLOGIE


Le dragon

Livre de l'Apocalypse (12.3 ~ Traduit du grec) :

« Un autre signe apparut dans le ciel :

c'était un grand dragon rouge feu

avec sept têtes et dix cornes, et sept diadèmes sur ses têtes. »

Le dragon rouge

« La frayeur et la fosse sont venues sur nous, la destruction et la ruine. » (Lamentations de Jérémie 3.47)

Quelle sera la réaction des humains restés sur terre à la vue d'un signe du ciel manifestant l'avènement de Satan, le dragon, sur la terre ?

La peur, probablement ... puis la soumission.

Le signe dans le ciel, tel que le voit Jean, est-il une manifestation réelle ou symbolique, notamment du fait que ce dragon soit porteur de sept têtes et autant de diadèmes ?

Les cornes symbolisent-elles la puissance ... dix formes de puissance ... dix individus ... ou dix états représentatifs de cette puissance ?

Et les sept têtes ?

Pour tenter de résoudre cette énigme, une vision du prophète Daniel va nous éclairer ...

« Je regardai pendant mes visions nocturnes, et voici, il y avait un quatrième animal, terrible, épouvantable et extraordinairement fort ; il avait de grandes dents de fer, il mangeait, brisait, et il foulait aux pieds ce qui restait ; il était différent de tous les animaux précédents, et il avait dix cornes. » (Daniel 7.7)

Le quatrième animal vu par Daniel est du même ordre que le dragon vu par Jean.

Daniel nous apporte cette explication ...

« Le quatrième animal, c’est un quatrième royaume qui existera sur la terre, différent de tous les royaumes, et qui dévorera toute la terre, la foulera et la brisera.

Les dix cornes, ce sont dix rois qui s’élèveront de ce royaume. » (Daniel 7.23-24)

Un seul royaume pour toute la terre, sous la domination du dragon, et dix royaumes, ou dix états ... au service du dragon, donc de Satan.

Projetons-nous au 21è siècle et nous trouvons sans difficulté ce que l'on appelle le "G10" un groupement qui comptait au début dix puissances économiques, formé dans les années 1960, et ayant pour but à l'origine de fournir des ressources supplémentaires au Fonds Monétaire International (FMI).

Son champ d'action s'est progressivement élargi avec l'emprise croissante de "Mamon" sur le monde, c'est-à-dire "la richesse" en araméen.

Les membres du G10 sont l'Allemagne, la Belgique, le Canada, les États-Unis, la France, l'Italie, le Japon, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse.

Il sont donc maintenant onze au lieu de dix, mais il est intéressant d'identifier parmi eux le "G7" beaucoup plus connu :

Allemagne, Canada, États-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni qui, lors de leur constitution en 1975, détenaient environ les deux tiers de la richesse nette mondiale.

« Sept têtes et dix cornes », le rapprochement est pertinent, même si d'autres pays comme la Chine sont venus bouleverser l'équilibre économique mondial ... la Chine dont le dragon symbolisait la manifestation de son ancienne puissance impériale !

Un seul empire pour toute la terre, sous la domination du dragon, et des états ... au service de Mamon.

Tout ceci constitue des pistes de réflexions avec une seule certitude : ce qui est au centre c'est la puissance économique et financière.

Or « nul ne peut s'asservir à deux seigneurs ; en effet, ou il haïra l'un et il aimera l'autre, ou il s'attachera à un seul et méprisera l'autre. Vous ne pouvez vous asservir à Dieu et à Mamon. » (Evangile selon Matthieu 6.24)

Le camp du dragon, celui de Satan est le même que celui de Mamon : les dénominations changent, mais le seigneur est le même !

« Alors le grand dragon, le serpent ancien, que l'on appelle Diable et Satan, celui qui séduit la terre entière, fut jeté sur la terre et ses anges précipités avec lui. » (Apocalypse 12.9)

Nous savons bien sûr que, depuis toujours, Satan agit dans l'ombre, manipulant les uns et les autres tout en restant discret.

Une discrétion qui conduit beaucoup d'hommes et de femmes à douter de son existence, voire à la nier ... comme ils nient l'existence de Dieu !

Retour en page d'accueil

Livre de l'Apocalypse

Traduit du grec : versets 12.1 à 12.18

1. Un grand signe apparut dans le ciel : une femme revêtue du soleil, la lune sous ses pieds et une couronne de douze étoiles sur sa tête.

2. Elle était enceinte et criait de douleur, souffrant des tourments de l'accouchement.

3. Un autre signe apparut dans le ciel : c'était un grand dragon rouge feu avec sept têtes et dix cornes, et sept diadèmes sur ses têtes.

4. Et sa queue balaya le tiers des astres du ciel qu'il jeta sur la terre. Le dragon se tint devant la femme sur le point d'enfanter afin de dévorer son enfant quand elle aurait accouché.

5. Elle mit un fils au monde, un enfant mâle qui doit faire paître toutes les nations avec une verge de fer. Puis son enfant fut enlevé près de Dieu et de Son trône.

6. La femme s'enfuit au désert où Dieu lui a préparé un lieu afin qu'elle y soit nourrie mille deux cent soixante jours.

7. Une guerre eut lieu dans le ciel. Michaël et ses anges combattirent le dragon et le dragon mena le combat avec ses anges.

8. Il n'eut pas le dessus et il ne se trouva plus de place pour eux dans le ciel.

9. Alors le grand dragon, le serpent ancien, que l'on appelle Diable et Satan, celui qui séduit la terre entière, fut jeté sur la terre et ses anges précipités avec lui.

10. Et j'entendis une grande voie dans le ciel qui disait : C'est le temps du salut, de la puissance et du Règne de notre Dieu et de l'autorité de Son Christ, car l'accusateur de nos frères a été jeté, lui qui les accusait jour et nuit devant notre Dieu.

11. Ils l'ont vaincu à cause du sang de l'Agneau et par la parole de leur témoignage. Ils n'ont pas craint pour leur vie face à la mort.

12. Aussi, que les cieux se réjouissent ainsi que ceux qui y demeurent ! Malheur à la terre et à la mer, car le diable est descendu sur vous, plein de fureur, il sait qu'il lui reste peu de temps.

13. Quand le dragon vit qu'il était jeté à terre, il poursuivit la femme qui avait mis au monde l'enfant mâle.

14. Mais les deux ailes du grand aigle furent données à la femme afin qu'elle s'envole au désert dans le lieu où elle sera nourrie, loin de la face du serpent, pour un temps, des temps, et la moitié d'un temps.

15. Alors le serpent projeta de sa bouche derrière la femme comme un fleuve d'eau afin de la faire emporter par les flots.

16. Et la terre vint au secours de la femme en ouvrant sa bouche. Elle engloutit le fleuve que le dragon avait projeté de sa bouche.

17. Alors le dragon, furieux contre la femme, partit combattre ceux qui restaient de sa descendance, ceux qui observent les commandements de Dieu et gardent le témoignage de Jésus.

18. Et il se tint sur le sable de la mer.

De la naissance à l'Ascension

Visiteurs du site