APOCALYPSE selon Jean

La Bible et l'eschatologie chrétienne

Apocalypse et eschatologie

Le serment de l'ange

Livre de l'Apocalypse (10.5 ~ Traduit du grec) :

« Et l'ange que j'avais vu se tenir debout

sur la mer et sur la terre

leva sa main droite vers le ciel. »

Le serment de l'ange

Un ange peut-il prêter serment ?

Oui, si l'on croit ce qui est écrit dans ce chapitre, mais également dans l'Ancien Testament où un "homme vêtu de lin", un ange ...

« ... leva vers les cieux sa main droite et sa main gauche, et il jura par celui qui vit éternellement que ce sera dans un temps, des temps, et la moitié d'un temps, et que toutes ces choses finiront quand la force du peuple saint sera entièrement brisée. » (Daniel 12.7)

Que ce soit au temps de Daniel, ou dans ce passage du livre de l'Apocalypse, un ange puissant veille, dans le Nom de Dieu, sur l'horloge céleste.

Car si l'ange de Daniel détermine une durée pour les évènements à venir, celui de Jean proclame « qu'il n'y aurait plus de délai. » (verset 6)

Les temps de la fin touchent à leur terme.

L'humanité a pu disposer d'un sursis ... de deux mille ans !

Vingt siècles pour recevoir l'Evangile, se convertir et se repentir.

Cela peut paraître long ... mais cela peut valoir deux jours !

« il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c’est que, pour le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour. » (2 Pierre 3.8)

La patience de Dieu s'est manifestée le temps nécessaire pour que l'Evangile « soit proclamé à toutes les nations. » (Evangile selon Marc 13.10)

Il fallait aussi offrir à ceux qui doivent être appelés la faculté de se convertir.

« Le Seigneur ne tarde pas à tenir sa promesse, comme certains l'estiment, mais il prend patience envers vous.

Il ne veut pas que certains périssent mais que tous arrivent à la conversion. » (2 Pierre 3.9)

Tous ne seront pas appelés ... et tous ceux qui le seront ne répondront pas pour autant par la conversion.

Mais c'est notre libre arbitre !

« Il n'y aura plus de délai ! »

L'échéance est arrivée, les cieux se sont préparés ...

« Le jour du Seigneur viendra comme un voleur. En ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront ainsi que la terre et les œuvres qu’elle renferme. » (2 Pierre 3.10)

Le Livre de l'Apocalypse nous enseigne que notre terre va disparaître (Apocalpyse 21.1) pour laisser la place à un autre monde.

Mais ceci se déroulera au terme d'un règne chrétien de 1000 ans (Apocalypse 20.4).

Le jour du Seigneur va donc durer 1000 ans.

Retour en page d'accueil

Livre de l'Apocalypse

Traduit du grec : versets 10.1 à 10.11

1. Je vis alors un autre ange puissant qui descendait du ciel. Il était revêtu de nuée, un arc-en-ciel auréolait sa tête, sa face brillait comme le soleil et ses pieds ressemblaient à des colonnes de feu.

2. Il avait dans sa main un petit livre ouvert. Il posa son pied droit sur la mer, et le gauche sur la terre.

3. Il cria avec force comme un lion qui rugit. Quand il eut crié, les sept tonnerres se firent entendre.

4. Quand les sept tonnerres eurent retenti, j'étais sur le point d'écrire quand j'entendis une voix dans le ciel qui disait : Scelle au secret ce que les sept tonnerres ont dit et ne l'écris pas !

5. Et l'ange que j'avais vu se tenir debout sur la mer et sur la terre leva sa main droite vers le ciel.

6. Il jura, par Celui qui vit pour les siècles des siècles, Lui qui a créé le ciel et ce qu'il contient, la terre et ce qui s'y trouve et la mer et ce qu'elle contient, qu'il n'y aurait plus de délai.

7. Car aux jours où le septième ange donnera de la voix, quand il sonnera de la trompette, alors le mystère de Dieu sera accompli, comme Il en fit l'annonce à Ses serviteurs les prophètes.

8. Et la voix que j'avais entendue dans le ciel m'interpella de nouveau et dit : Va et prends le livre ouvert dans la main de l'ange qui se tient sur la mer et sur la terre.

9. Je m'approchais de l'ange en lui demandant de me donner le petit livre. Il me dit alors : Prends et mange-le ! Il sera amer pour tes entrailles, mais dans ta bouche il sera doux comme du miel.

10. Je pris le petit livre de la main de l'ange et je le mangeai. Il fut doux comme du miel dans ma bouche mais quand je l'eus mangé, je ressentis l'amertume dans mes entrailles.

11. Et ils me dirent : Il faut que tu prophétises encore sur des peuples, des nations, des langues et des rois en grand nombre.

Le mystère de Dieu

Visiteurs du site