APOCALYPSE selon Jean

La Bible et l'eschatologie chrétienne

Apocalypse et eschatologie

Le mystère de Dieu

Livre de l'Apocalypse (10.7 ~ Traduit du grec) :

« Car aux jours où le septième ange donnera de la voix,

quand il sonnera de la trompette,

alors le mystère de Dieu sera accompli,

comme Il en fit l'annonce à Ses serviteurs les prophètes. »

Le mystère de Dieu

Ce qui est mystérieux est le plus souvent caché ... mais ne doit pas obligatoirement s'accomplir.

Le mystère de Dieu, lui, doit être accompli.

Sa Révélation doit lui ôter le caractère "mystérieux" qui fut nécessaire autrefois.

Quand et comment ?

Dans le cas présent, pour découvrir ce qui doit être révélé, imprégnons-nous de ce que Paul a écrit à ce sujet :

« Au temps de l'accomplissement, Il réunira tout le monde en Christ, ceux qui sont dans les cieux, et ceux qui sont en Lui sur la terre. » (Epître aux Ephésiens 1.10)

Ce verset nous annonce que le peuple de Dieu rejoindra alors Son Seigneur.

« Car aux jours où le septième ange ... sonnera de la trompette ... le mystère de Dieu sera accompli. »

Ce jour-là, celui de l'accomplissement, avec la septième et dernière trompette, le peuple de Dieu sera réuni en Christ.

Cette prophétie de Jean conforte ce que Paul a proclamé par ailleurs :

« Car le Seigneur Lui-même, au signal donné, à la voix de l’archange et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel et les morts en Christ se relèveront d'abord.

Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons enlevés ensemble avec eux dans les nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs. Et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. » (1 Thessaloniciens 4.16-17)

Dans son épître aux Thessaloniciens, Paul ne précisait pas qu'il s'agit de la "dernière trompette".

Il faut chercher ailleurs pour trouver la concordance ...

« En un instant, en un clin d'œil, à la dernière trompette, car elle sonnera, et les morts qui ressusciteront seront incorruptibles et nous, nous serons transformés. » (1 Corinthiens 15.52)

Le mystère de Dieu qui est sous-entendu dans ce verset 10.7 du Livre de l'Apocalypse, c'est l'enlèvement de l'Eglise appelée à siéger aux côtés du Christ dans le Royaume de Dieu.

Ce mystère fut révélé à Ses prophètes ... il va s'accomplir avec la dernière trompette !

Mais qui sera enlevé ?

Le Seigneur a bien voulu nous montrer ce verset extrait de la parabole du semeur :

« D'autres tombèrent au milieu des épines, les épines ont poussé et les ont étouffés. » (Evangile selon Luc 8.7)

Dans sa parabole, Jésus a distingué quatre catégories d'individus :

- ceux qui sont restés au bord du chemin, ont entendu la parole de Dieu, mais sans effet,

- ceux qui l'ont reçue, se sont enthousiasmés, puis ont renoncé,

- ceux qui ont cru mais sont restés prisonniers du monde et de ses épines (Luc 8.7),

- ceux qui ont porté du fruit ... et qui seront enlevés auprès du Seigneur.

En ce qui concerne ceux qui restent prisonniers du monde, quand bien même le Seigneur déciderait de les enlever dans Son Royaume, la nostalgie du monde qu'ils auraient quitté ne les inciterait-elle pas à vouloir y retourner ?

Il faut avoir en mémoire le comportement des Hébreux à la sortie d'Egypte qui, dans le désert, n'ont cessé pour certains de regretter le vieux monde où ils étaient esclaves.

Ce vieux monde veut nous étouffer, il nous tire vers le bas pendant que Jésus veut nous tirer vers le haut.

S'Il nous appelle, s'Il nous enlève, suivons-Le sans retomber sur cette terre ... dans les épines.

Retour en page d'accueil

Livre de l'Apocalypse

Traduit du grec : versets 10.1 à 10.11

1. Je vis alors un autre ange puissant qui descendait du ciel. Il était revêtu de nuée, un arc-en-ciel auréolait sa tête, sa face brillait comme le soleil et ses pieds ressemblaient à des colonnes de feu.

2. Il avait dans sa main un petit livre ouvert. Il posa son pied droit sur la mer, et le gauche sur la terre.

3. Il cria avec force comme un lion qui rugit. Quand il eut crié, les sept tonnerres se firent entendre.

4. Quand les sept tonnerres eurent retenti, j'étais sur le point d'écrire quand j'entendis une voix dans le ciel qui disait : Scelle au secret ce que les sept tonnerres ont dit et ne l'écris pas !

5. Et l'ange que j'avais vu se tenir debout sur la mer et sur la terre leva sa main droite vers le ciel.

6. Il jura, par Celui qui vit pour les siècles des siècles, Lui qui a créé le ciel et ce qu'il contient, la terre et ce qui s'y trouve et la mer et ce qu'elle contient, qu'il n'y aurait plus de délai.

7. Car aux jours où le septième ange donnera de la voix, quand il sonnera de la trompette, alors le mystère de Dieu sera accompli, comme Il en fit l'annonce à Ses serviteurs les prophètes.

8. Et la voix que j'avais entendue dans le ciel m'interpella de nouveau et dit : Va et prends le livre ouvert dans la main de l'ange qui se tient sur la mer et sur la terre.

9. Je m'approchais de l'ange en lui demandant de me donner le petit livre. Il me dit alors : Prends et mange-le ! Il sera amer pour tes entrailles, mais dans ta bouche il sera doux comme du miel.

10. Je pris le petit livre de la main de l'ange et je le mangeai. Il fut doux comme du miel dans ma bouche mais quand je l'eus mangé, je ressentis l'amertume dans mes entrailles.

11. Et ils me dirent : Il faut que tu prophétises encore sur des peuples, des nations, des langues et des rois en grand nombre.

Un livre amer

Visiteurs du site