APOCALYPSE selon Jean

La Bible et l'eschatologie chrétienne

Apocalypse et eschatologie

La prophétie

Livre de l'Apocalypse (1.19 ~ Traduit du grec) :

« Ecris donc ce que tu as vu, ce qui est,

et ce qui doit arriver ensuite. »

Prophétie

Qu'est-ce qu'une prophétie ?

La notion de prophétie est souvent comprise comme une interprétation plus ou moins fantaisiste des évènements.

On lui donne alors cette définition : "ce qui est annoncé par des personnes qui prétendent connaître l'avenir".

Puisque ces personnes "prétendent" connaître l'avenir, leurs affirmations doivent être reçues avec prudence car le doute est de rigueur face à de tels individus.

Ce qu'ils annoncent relève de la "divination" ou "prédiction", ce qui assimile les prophètes au domaine de la magie.

Or, pour le croyant, le prophète n'est nullement un magicien, un illusionniste !

Avant de mourir lapidé, Etienne déclare notamment :

« C'est Moïse qui dit aux fils d'Israël :

Dieu vous suscitera d'entre vos frères un prophète comme moi. »

(Actes des Apôtres 7.37)

En citant Moïse, Etienne souligne l'importance du personnage de l'Ancien Testament qui fut le plus grand conducteur du peuple de Dieu sur terre.

Il fait ensuite allusion à Jésus, conducteur de l'humanité pour l'éternité, qui est bien plus qu'un prophète.

Le terme de prophète vient du grec "profétès" qui désignait celui qui interprète la parole divine.

Ainsi le vrai prophète doit être avant tout un porte-parole inspiré par Dieu.

Or la Parole de Dieu, telle que nous la concevons avec la Bible, est loin de se limiter à des anticipations du futur, même si cela peut se produire.

La Parole de Dieu est avant tout une succession d'enseignements destinés aux humains.

Dans le Livre de l'Apocalypse, Jean fait fonction de prophète.

Il reçoit pour mission de voir et d'écrire, ce qui est, et ce qui sera.

La prophétie concerne donc le temps présent et l'avenir.

1 - Voir et écrire :

La prophétie ne peut rester lettre morte au sens où elle a vocation à être divulguée pour en faire une "lettre vivante".

Jean va donc devoir consigner par écrit ce qu'il a vu. Mais que peut-il voir ?

Les visions ne sont pas des phénomènes courants qui relèvent de la perception matérielle des évènements.

Aussi, bien souvent, le prophète ne va pas voir les réalités célestes mais des représentations symboliques.

C'est le cas pour Jean : il voit sept chandeliers et sept étoiles ... mais ce n'est pas la réalité.

« Les sept étoiles sont les anges des sept Eglises, et les sept chandeliers ce sont les sept Eglises. » (verset 20)

Ainsi Jean n'aura vu ni les anges, ni les sept Eglises, mais seulement des symboles.

2 - Ce qui est :

Dans un premier temps, Jean va recevoir des enseignements destinés aux Eglises.

Les messages aux sept Eglises correspondent aux chapitres 2 et 3 du Livre de l'Apocalypse.

Il s'agit d'un constat sur l'état de la foi qui régnait au sein de ces Eglises à l'époque de Jean.

Nous apprenons ainsi "ce qui est" à la fin du premier siècle de notre ère ... mais comme ces Eglises sont à l'image des différentes Eglises qui existent de nos jours, "ce qui est" demeure encore d'actualité.

3 - Ce qui sera :

« Monte ici, et je te montrerai ce qui doit arriver ensuite. » (Apocalypse 4.1)

Dernière étape ... et non des moindres !

Car du chapitre 4 jusqu'à la fin de la Révélation, Jean va relater "ce qui sera".

Là commence l'aventure, la projection dans le futur ... et probablement dans notre présent.

La formulation du verset 1.19 est identique en 4.1 : « ... ce qui doit arriver ensuite. »

Ce n'est pas un hasard, car le Livre de l'Apocalypse est structuré par l'Esprit Saint.

La vision de Jean est construite selon la volonté de Dieu et le plan du Livre nous est annoncé en introduction par ce verset 19.

Le Livre de l'Apocalypse est une œuvre incomparable !

Retour en page d'accueil

Livre de l'Apocalypse

Traduit du grec : versets 1.1 à 1.20

1. Révélation de Jésus Christ, que Dieu Lui a donnée pour montrer à Ses serviteurs ce qui doit arriver bientôt. Il l'a fait connaître en envoyant Son ange à Son serviteur Jean.

2. Celui-ci a attesté, comme parole de Dieu et témoignage de Jésus Christ, tout ce qu’il a vu.

3. Heureux celui qui lit et ceux qui écoutent les paroles de la prophétie, et gardent ce qui y est écrit, car le temps est proche.

4. Jean, aux sept Eglises qui sont en Asie : Que la grâce et la paix vous soient données de la part de Celui qui est, qui était, et qui vient, et de la part des sept esprits qui sont devant son trône.

5. De la part de Jésus Christ, le témoin, le fidèle, le premier-né d'entre les morts et le prince des rois de la terre. A Celui qui nous aime et nous a délivrés de nos péchés par Son sang.

6. Il a fait de nous un royaume de prêtres pour Dieu, Son Père. A Lui soient la gloire et le pouvoir, pour les siècles des siècles. Amen !

7. Voici, Il vient avec les nuées. Et tout œil Le verra, même ceux qui L’ont transpercé. Toutes les tribus de la terre se frapperont la poitrine à cause de Lui. Oui. Amen !

8. Je suis l’alpha et l’oméga, dit le Seigneur Dieu, Celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout-Puissant.

9. Moi, Jean, votre frère et votre compagnon dans l'épreuve, le Royaume et la persévérance en Jésus, j’étais dans l’île appelée Patmos à cause de la parole de Dieu et du témoignage de Jésus.

10. Je fus saisi par l'Esprit au jour du Seigneur, et j’entendis derrière moi une voix puissante, comme une trompette.

11. Elle disait : Ce que tu vois, écris-le dans un livre, et envoie-le aux sept Eglises, à Ephèse, à Smyrne, à Pergame, à Thyatire, à Sardes, à Philadelphie, et à Laodicée.

12. Je me retournai pour voir qui me parlait. Et, une fois retourné, je vis sept chandeliers d’or.

13. Au milieu des chandeliers, semblable à un Fils d’homme, quelqu'un était vêtu d’une longue robe avec une ceinture d’or qui Lui serrait la poitrine.

14. Sa tête et ses cheveux étaient blancs, comme de la laine blanche, comme de la neige. Ses yeux flamboyaient comme du feu.

15. Ses pieds ressemblaient à du bronze, purifié au four, et Sa voix résonnait comme de grandes chutes d'eau.

16. Il tenait dans Sa main droite sept étoiles. De Sa bouche sortait une épée acérée à deux tranchants, et Son visage brillait comme le soleil dans tout son éclat.

17. Quand je Le vis, je tombai à Ses pieds comme mort. Il posa sur moi Sa main droite en disant : Ne crains pas ! Je suis le Premier et le Dernier.

18. Le vivant qui était mort, et voici, Je suis vivant pour les siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et de l'Hadès.

19. Ecris donc ce que tu as vu, ce qui est, et ce qui doit arriver ensuite.

20. Voici le mystère des sept étoiles que tu as vues sur ma droite et des sept chandeliers d’or : les sept étoiles sont les anges des sept Eglises, et les sept chandeliers ce sont les sept Eglises.

Chapitre deux

Visiteurs du site