APOCALYPSE selon Jean

La Bible et l'eschatologie chrétienne

Apocalypse et eschatologie

L'alpha et l'oméga

Livre de l'Apocalypse (1.8 ~ Traduit du grec) :

« Je suis l’alpha et l’oméga,

dit le Seigneur Dieu,

Celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout-Puissant. »

L'alpha et l'oméga

"Alpha" et "Oméga" sont les premières et dernières lettres de l'alphabet grec.

Le Seigneur va nous en livrer la traduction comme suit :

« Je suis le Premier et le Dernier. » (verset 17)

Cette expression est reprise à la fin du Livre d'une façon plus explicite :

« Je suis l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin. » (Apocalypse 21.6)

Elle est ensuite développée pour une pleine compréhension du message :

« Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin. » (Apocalypse 22.13)

Cette façon de procéder, partant du premier jusqu'au dernier chapitre du Livre, révèle un dévoilement progressif de la Parole de Dieu.

Ceci est à l'image de l'ensemble du texte biblique. Dieu s'est révélé progressivement.

- D'abord par le Premier (ou Ancien) Testament : Je suis ... Celui ... qui était.

- Ensuite avec le Nouveau Testament : Je suis ... Celui qui est.

- Bientôt, par le retour de Jésus : Je suis ... Celui ... qui vient.

Cette révélation s'effectue par la Parole, le Verbe ou le "logos" en grec.

Trois étapes de révélation, donc trois "logos" formant une trilogie, soit un ensemble de trois œuvres réunies dans une œuvre unique : la Bible.

Car Celui qui vient ne peut être que Jésus, crucifié, comme nous le rappelle le verset 7 :

« Voici, Il vient avec les nuées. Et tout œil Le verra, même ceux qui L’ont transpercé. Toutes les tribus de la terre se frapperont la poitrine à cause de Lui. »

Ce qui nous est annoncé est conforme aux anciennes prophéties, notamment Daniel 7.13-14 :

« Je regardai pendant mes visions nocturnes, et voici, sur les nuées des cieux arriva quelqu’un de semblable à un fils de l’homme ; il s’avança vers l’ancien des jours, et on le fit approcher de lui.

On lui donna la domination, la gloire et le règne ; et tous les peuples, les nations, et les hommes de toutes langues le servirent.

Sa domination est une domination éternelle qui ne passera point, et son règne ne sera jamais détruit. »

Toutes les tribus de la terre se frapperont la poitrine à cause de Jésus lors de Son retour.

Est-ce un geste de désespoir ou d'allégresse ?

Assurément un geste de détresse pour ceux qui l'ont condamné ou rejeté comme l'annonçait le prophète Zacharie (12.10) :

« Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem un esprit de grâce et de supplication.

Et ils tourneront les regards vers moi, celui qu’ils ont percé. Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique.

Ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né. »

Mais les vainqueurs aussi se frapperont la poitrine ... de joie !

« Heureux celui qui lit et ceux qui écoutent les paroles de la prophétie, et gardent ce qui y est écrit, car le temps est proche. » (verset 3)

Ceux qui ont cru connaîtront le plus beau jour de leur vie quand « tout œil Le verra ».

« Ceux qui auront été perspicaces brilleront comme la splendeur du ciel, et ceux qui auront enseigné la justice à beaucoup brilleront comme les étoiles, pour toujours et à perpétuité. » (Daniel 12.3)

Etait-il possible matériellement que tout œil puisse le voir en tout endroit du monde il y a 2000 ans ?

Non, mais depuis l'invention de la télévision et de toutes les techniques modernes de communication, le retour du Seigneur pourra s'afficher simultanément sur tous les écrans de la terre.

Cependant ... « Qui a cru à ce qui nous était annoncé ? » (Esaïe 53.1)

Retour en page d'accueil

Livre de l'Apocalypse

Traduit du grec : versets 1.1 à 1.20

1. Révélation de Jésus Christ, que Dieu Lui a donnée pour montrer à Ses serviteurs ce qui doit arriver bientôt. Il l'a fait connaître en envoyant Son ange à Son serviteur Jean.

2. Celui-ci a attesté, comme parole de Dieu et témoignage de Jésus Christ, tout ce qu’il a vu.

3. Heureux celui qui lit et ceux qui écoutent les paroles de la prophétie, et gardent ce qui y est écrit, car le temps est proche.

4. Jean, aux sept Eglises qui sont en Asie : Que la grâce et la paix vous soient données de la part de Celui qui est, qui était, et qui vient, et de la part des sept esprits qui sont devant son trône.

5. De la part de Jésus Christ, le témoin, le fidèle, le premier-né d'entre les morts et le prince des rois de la terre. A Celui qui nous aime et nous a délivrés de nos péchés par Son sang.

6. Il a fait de nous un royaume de prêtres pour Dieu, Son Père. A Lui soient la gloire et le pouvoir, pour les siècles des siècles. Amen !

7. Voici, Il vient avec les nuées. Et tout œil Le verra, même ceux qui L’ont transpercé. Toutes les tribus de la terre se frapperont la poitrine à cause de Lui. Oui. Amen !

8. Je suis l’alpha et l’oméga, dit le Seigneur Dieu, Celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout-Puissant.

9. Moi, Jean, votre frère et votre compagnon dans l'épreuve, le Royaume et la persévérance en Jésus, j’étais dans l’île appelée Patmos à cause de la parole de Dieu et du témoignage de Jésus.

10. Je fus saisi par l'Esprit au jour du Seigneur, et j’entendis derrière moi une voix puissante, comme une trompette.

11. Elle disait : Ce que tu vois, écris-le dans un livre, et envoie-le aux sept Eglises, à Ephèse, à Smyrne, à Pergame, à Thyatire, à Sardes, à Philadelphie, et à Laodicée.

12. Je me retournai pour voir qui me parlait. Et, une fois retourné, je vis sept chandeliers d’or.

13. Au milieu des chandeliers, semblable à un Fils d’homme, quelqu'un était vêtu d’une longue robe avec une ceinture d’or qui Lui serrait la poitrine.

14. Sa tête et ses cheveux étaient blancs, comme de la laine blanche, comme de la neige. Ses yeux flamboyaient comme du feu.

15. Ses pieds ressemblaient à du bronze, purifié au four, et Sa voix résonnait comme de grandes chutes d'eau.

16. Il tenait dans Sa main droite sept étoiles. De Sa bouche sortait une épée acérée à deux tranchants, et Son visage brillait comme le soleil dans tout son éclat.

17. Quand je Le vis, je tombai à Ses pieds comme mort. Il posa sur moi Sa main droite en disant : Ne crains pas ! Je suis le Premier et le Dernier.

18. Le vivant qui était mort, et voici, Je suis vivant pour les siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et de l'Hadès.

19. Ecris donc ce que tu as vu, ce qui est, et ce qui doit arriver ensuite.

20. Voici le mystère des sept étoiles que tu as vues sur ma droite et des sept chandeliers d’or : les sept étoiles sont les anges des sept Eglises, et les sept chandeliers ce sont les sept Eglises.

Sept chandeliers d’or

Visiteurs du site